Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces

24 avril 2019 à 18h44
6
Trottinette Lime
bakdc / Shutterstock.com

Plusieurs trottinettes électriques ont été retirées de Brisbane par la société. Cibles de hackers, elles étaient étrangement bavardes et un peu trop familières.

Quand les trottinettes électriques deviennent folles... Tout est venu d'une vidéo postée sur YouTube, reprise depuis par plusieurs médias australiens et par le site Gizmodo. Prenons la direction de Brisbane où, en début de semaine, des utilisateurs de trottinettes Lime ont eu la surprise d'être accueillis d'une drôle de manière en prenant possession de leur engin.

Le chant des trottinettes

On aurait pu appeler cela « le chant des trottinettes. » L'internaute Taddy Dobbins, qui a publié une vidéo de son expérience sur YouTube, a dû faire face à une voix qui s'adressait à lui (indirectement) via la trottinette, entre phrases incompréhensibles et demandes assez cocasses, dirons-nous.

On vous offre la version un peu censurée de la phrase balancée au passager de la trottinette lorsqu'il relie celle-ci à son mobile : « Ok, faisons ça : si tu veux me monter dessus, alors tire-moi les cheveux, d'accord ? »



Si l'utilisateur semble s'en amuser, il ne tarde pas à comprendre que quelqu'un a pris possession de sa trottinette, mais pas uniquement, puisque plusieurs autres trottinettes Lime réparties dans la ville australienne de Brisbane ont également pris la parole. Sur plusieurs vidéos, on entend même des voix émettant depuis plusieurs trottinettes en même temps, alignées au même endroit. Plus étonnant, une trottinette qui s'offusque de voir la balade avec son hôte se terminer et lui demande : « Non, où vas-tu ? ».



Une exposition grandissante des actes de piratage

Du côté de Lime, on ne s'amuse évidemment pas de ce piratage, aussi « gentil » soit-il : « Nous sommes conscients que les fichiers audio de huit trottinettes Lime à Brisbane ont été modifiés par des pirates, enregistrant des discours inappropriés et offensants sur le fichier existant », a déclaré au Brisbane Times Nelson Savanh, Responsable des affaires publiques chez Lime. « Ce n'est ni drôle, ni intelligent », a-t-il ajouté.

Car au-delà de la supercherie, l'on redoute sans doute du côté de Lime et des autres exploitants de trottinettes que des failles puissent être exploitées pour procéder à des attaques plus nocives, touchant aux coordonnées des utilisateurs ou bien directement à la machine. Des chercheurs issus de la société Zimperium ont ainsi pu faire accélérer puis freiner une trottinette (qui n'était pas une Lime) située à plus de 300 mètres de leur position, en passant par une application compatible Bluetooth.



Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
0
flonc
C’est “un peu” censuré en effet. La phrase d’origine est “Okay, if you’re going to ride my ass then please pull my hair, okay?”
AlexLex14
Oui… merci d’avoir laissé la version originale
wannted
merci =D
linkin440
Thanks dude
Nevada505
C’est très drôle en tout cas.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

⚡ Bon plan : Clé USB 2.0 SanDisk Cruzer Fit 16 Go à 5,10€ au lieu de 7,99€
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
⚡ Bon plan : Enceinte Bluetooth portable Waterproof JBL Flip 4 à 84,99€ au lieu de 139€
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Haut de page