Notre-Dame : quand le partage de données aide à la restauration

2
drone-notre-dame.png

Avec Open Notre Dame, Microsoft et Iconem espèrent faciliter la restauration de la cathédrale en créant une immense base de données en open source, qui rassemblera des documents de tout type sur le monument : ses fondations, son apparence, etc.

L'incendie du 15 avril dernier, qui ravageait une partie de la cathédrale Notre-Dame à Paris, n'en finit pas de faire parler de lui - et ce même dans le monde des nouvelles technologies et du numérique. Après la mobilisation de sociétés comme Apple, qui annonçait publiquement faire des dons pour aider à la reconstruction du monument, le 17 mai dernier, c'est au tour de la firme américaine Microsoft, aidée d'Iconem, une entreprise qui propose depuis 2013 des solutions numériques pour sauvegarder le patrimoine historique menacé, de faire part du lancement de leur nouveau projet baptisé Open Notre Dame. Il s'agit d'une base de données ouverte destinée à recueillir des photos du monument.

Créer une immense banque d'images libre

« Cette initiative contribuera non seulement à rassembler et analyser un maximum de documents existants sur le monument, mais également à produire des modèles 3D pour les mettre à disposition de tous », peut-on lire sur le site consacré au projet.

Vous l'aurez compris, l'idée est de mettre le concept de l'open data, et donc du partage libre de données, au profit de la restauration de la cathédrale. L'idée est de collecter un grand nombre d'images de Notre-Dame sur une plateforme ouverte à tous, afin de collecter un maximum de données - photos, dessins, plans, etc. - sur le lieu et sa structure, avant sa restauration.

Les deux entreprises partent d'un constat simple : des millions de clichés, pris à travers le monde autant par des particuliers que des institutions et entreprises privées, et ce depuis des années, sont disponibles. En les rassemblant via une plateforme open source, la technologie peut permettre d'exploiter ces images grâce à des technologies 3D et d'établir des analyses et des rapprochements. Un appel aux participations a donc été lancé, afin que chacun puisse déposer une image ou un plan qui sera par la suite exploitée par Microsoft.

Des modèles 3D accessibles à tous

Pour ce projet, Microsoft s'est associé à Iconem, car cette dernière est coutumière des réalisations de création de bâtiments en 3D pour des monuments du patrimoine français, comme le Mont Saint-Michel par exemple.

L'idée est donc d'allier les compétences des deux entreprises : d'une part analyser les caractéristiques du bâtiment grâce aux documents existants traités par la plateforme open source, et d'une autre de produire des modèles 3D qui aideront au plan de restauration de la cathédrale grâce aux technologies d'Iconem. Ceux-ci permettront de « compléter le relevé haute définition de Notre-Dame dans l'état actuel [...] et finaliser un modèle 3D temporel, intégrant le relevé après l'incendie de Notre-Dame, avec toute la documentation historique existante », peut-on encore lire sur le site du projet. Ces modèles temporaires du futur bâtiment et des projets seront hébergés sur GitHub, avant de pouvoir être partagés et utilisés librement par les usagers.

Cette initiative est un nouvel exemple des applications concrètes que peuvent avoir les données ouvertes au quotidien et de leur utilisation dans la société, en faveur du bien commun.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Lyft propose une nouvelle fonctionnalité de sûreté : un bouton d'appel aux services d'urgence
Les attaques par déni de service (DDoS) sont de retour, plus fortes que jamais
Opera GX : le navigateur orienté
Apple étend son programme de réparation gratuite des claviers aux MacBook lancés en 2018
Gears of War 5 : lancement prévu pour septembre
Le Sénat vote l'application de la taxe GAFA sur les géants du numérique
Adobe Premiere Rush est disponible sur Android
Selon Jim Ryan, Death Stranding, The Last of Us II et Ghost of Tsushima sortiront sur PS4
Une agence de l'ONU juge que les assistants personnels renforcent les préjugés sexistes
Lancement des 60 premiers satellites Starlink : comment regarder le décollage en direct
Haut de page