Microsoft arrête le développement de MapPoint, logiciel de cartographie

07 juillet 2014 à 19h49
0
Microsoft a récemment annoncé mettre un terme au développement du logiciel MapPoint, son logiciel professionnel de cartographie, plus ou moins intégré à la suite Office, selon les années.

Il en est donc fini du fameux MapPoint. Né avant l'avènement de Google Maps en 1999, et fruit du rachat par Microsoft de Nextbase, MapPoint permettait aux utilisateurs professionnels de cartographier certaines de leur données d'intelligence commerciales et d'intégrer des cartes à leurs documents et/ou présentations. Au fil du temps, le logiciel s'est enrichi de plusieurs fonctionnalités et notamment de fonctions GPS et de gestion d'itinéraires. Vivant sa vie à côté de la suite bureautique Office, MapPoint n'en a jamais vraiment été un composant. Et si les premières versions partageaient des bases similaires avec Word ou Excel, les dernières étaient aux antipodes. On se souvient de l'interface graphique noir et blanc du dernier MapPoint 2013 : loin, très loin du bandeau Office.

Microsoft précise que MapPoint 2013 sera disponible à l'achat jusqu'au 31 décembre 2014. Dans la foulée, Microsoft tire également un trait sur le logiciel Streets & Trips, un logiciel qui n'est en réalité plus commercialisé en Europe depuis plusieurs années. Il s'agissait par le passé de Microsoft Autoroute. Dans tous les cas, l'éditeur invite ses clients à utiliser Bing Maps et les applications Bing Maps.

0217000007493887-photo-microsoft-mappoint-2013.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Infos US de la nuit : Google en quête de bien-être, le marché du PC en redressement
4G Pocket : NRJ Mobile invente le
Megaupload : le procès en extradition de Kim Dotcom repoussé à 2015
Stockage : Box lève 150 millions pour 38,5 millions de pertes
Mark Zuckerberg : Internet, aussi essentiel que les services d'appels d'urgence
Virgin Mobile invente le roaming sans surcoût le week-end
Expedia prend du poids en Asie et rachète Wotif
Un trafic de bitcoins démantelé en France
Le spécialiste du WiFi Gowex avoue avoir truqué ses comptes et se place en faillite
MEGAsync : les 50 Go gratuits enfin exploitables sur Mac
Haut de page