Skype Translator : parlez en français avec un Chinois

01 juin 2018 à 15h36
0
Microsoft fait un peu plus tomber la barrière des langues avec l'expansion de Skype Translator, son « service de traduction vocale instantanée », qui se met aujourd'hui au français et à l'allemand.

Une fois encore, ce qu'on croyait réservé à la science-fiction pour un moment devient une réalité. À compter d'aujourd'hui, on peut converser de vive voix avec un Anglais ou même avec un Chinois, en parlant et en entendant dans sa langue maternelle.

Skype Translator est opérationnel depuis la fin de l'année 2014, mais il était dans un premier temps limité à deux langues et à une sélection de volontaires. Il s'est étendu ces six derniers mois et jusqu'à présent, il prenait en charge la traduction de la voix en anglais, espagnol, italien et mandarin. L'allemand et le français complètent désormais la liste.

Concrètement, Skype Translator est un interprète plutôt qu'un service de traduction vocale instantanée. Votre correspondant parle dans sa langue maternelle, vous l'entendez d'abord dans cette langue, puis l'interprète virtuel prend le relais et répète la phrase dans votre langue. Et inversement lorsque vous répondez dans votre langue maternelle.

0140000007808303-photo-skype-logo.jpg

Parler presque naturellement avec un Chinois

Lors d'une démonstration à laquelle nous avons participé cette semaine, nous avons ainsi pu parler de la pluie et du beau temps avec un employé américain de Microsoft à Seattle. Ce n'est pas encore parfait, on attend un court instant la traduction après avoir entendu la version originale, si bien que si on maitrise au moins un peu l'anglais, on est tenté de répondre en anglais. Le service, qui a été configuré au début de l'appel et qui s'attend à entendre du français perdrait alors les pédales.

Mais imaginez qu'on peut se faire comprendre et comprendre quelqu'un avec lequel on ne partage aucune langue.

L'interprète transmet le texte tout en fonctionnant à l'oral. En plus de faciliter l'archivage et l'indexation de la voix, ceci permet aussi et surtout aux malentendants de passer des appels.

01E0000008080128-photo-skype-translator.jpg

Un progrès rendu possible par le cloud et le deep learning

En tout cas le processus de Skype Translator paraît simple : l'expéditeur parle, sa voix est transposée en texte par reconnaissance vocale, ce texte est traduit, puis restitué au destinataire par synthèse vocale.

Skype Translator ne ferait donc qu'associer des technologies qui existent depuis 10 à 20 ans ? Bernard Ourghanlian, directeur technique de Microsoft France, nous explique que ce ne sont que de récents progrès qui ont rendus viable un tel service.

C'est pour commencer l'avènement du cloud, les traitements, lourds, se font sur des serveurs distants et non sur les ordinateurs des utilisateurs. Ce qui permettra à terme de porter le service sur les mobiles et même sur le navigateur.

C'est aussi et surtout le recours au deep learning et aux réseaux de neurones profonds, qui permettent l'apprentissage quasi autonome, d'une langue en l'occurrence, par la machine. Pour chaque nouvelle langue, Microsoft confie à la machine 4 000 heures de vidéos sous-titrées, de toutes sortes (films, émissions de télévision, etc.), afin qu'elle apprenne à faire le lien entre le texte et le son. Puis la machine s'améliore à mesure qu'on utilise le service, tant globalement qu'à l'échelle du compte d'un utilisateur. Avant de confier le texte au traducteur, elle exclue les disfluences (les répétitions, les hésitations, les « voilà », etc.).

Le deep learning intervient également dans la traduction. La machine apprend à partir de corpus disponibles dans plusieurs langues. La législation canadienne par exemple pour le français et l'anglais.

Bernard Ourghanlian reconnait que « c'est encore loin d'être parfait ». Aux dernières nouvelles, Skype Translator obtenait un taux d'erreur de 20 à 7 % sur des benchmarks standardisés.

0280000008080130-photo-skype-translator.jpg

Skype Translator est donc disponible dès à présent en français, en bêta publique. Malheureusement, il ne fonctionne pour l'heure que sur Windows 8.1 ou ultérieur. Mais seule la personne initiant l'appel a besoin d'en être muni. L'autre utilisateur peut utiliser la version stable sur OS X ou même sur smartphone. Le téléchargement et les instructions sont disponibles à cette adresse.

Nous publierons prochainement une vidéo dans laquelle nous ferons la démonstration d'une conversation avec une personne parlant chinois.

Contenus relatifs



Télécharger Skype pour Windows.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
L'Ukraine dans le noir à cause d'un virus informatique ?
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page