Microsoft retirera les anciennes versions de Skype

Guillaume Belfiore
Lead Software Chronicler
23 juin 2014 à 11h18
0
Après avoir adopté et déployé une toute nouvelle infrastructure pour son client de VoIP, l'équipe de Skype explique qu'elle retirera les anciennes versions de son application.
0064000005523479-photo-logo-skype.jpg

En octobre dernier, l'équipe de Skype expliquait avoir amorcé de vastes travaux sur son infrastructure. Jusqu'alors le client de VoIP reposait sur un mode de type pair à pair pour des communications directes entre deux utilisateurs. La filiale de Microsoft a finalement changé de stratégie et, à l'heure ou les appareils mobiles se multiplient, l'application est désormais connectée à un serveur central.

Skype explique que ce processus apporte un certain nombre d'avantages, notamment la possibilité d'envoyer un message vers un utilisateur non connecté, le serveur faisant office de zone tampon le temps que l'interlocuteur se connecte à nouveau. Cette nouvelle infrastructure permet en outre de synchroniser l'historique des échanges où qu'ils aient été effectués afin de commencer une discussion sur un PC pour par exemple la finir sur une tablette. Enfin le statut de lecture de chaque message serait également mieux répliqué sur plusieurs appareils.

« Nous encourageons tous les utilisateurs à passer aujourd'hui sur la dernière version afin de pouvoir faire usage de Skype sans discontinuité », affirment ainsi les développeurs. A terme, les anciennes moutures seront donc rendues inopérantes. La dernière mise à jour déployée concerne les utilisateurs de Linux disposant désormais de l'application en version 4.3 depuis la semaine dernière.

L'adoption d'un serveur central peut toutefois être à double tranchant. Si la société perçoit plusieurs bénéfices, en forçant cette mise à jour, Skype pourrait également réveiller les craintes de certains activistes qui avaient lancé un appel à Microsoft pour davantage de transparence l'année dernière. Ces derniers souhaitaient obtenir plus d'informations sur la manière dont la société protège l'intégrité des conversations.

Guillaume Belfiore

Lead Software Chronicler

Lead Software Chronicler

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page

Sur le même sujet