Messagerie : Samsung jette l'éponge et ferme ChatOn

26 novembre 2014 à 09h09
0
Sur le marché très concurrentiel de la messagerie instantanée, Samsung, malgré sa force de frappe, ne fait pas le poids et fermera sa messagerie ChatOn.

0087000004660752-photo-samsung-chaton-logo.jpg
En octobre 2011, le constructeur coréen déjà positionné sur les smartphones avait levé le voile sur ChatOn afin de proposer une alternative maison à iMessage d'Apple, et afin de concurrencer frontalement WhatsApp.

Toutefois, le service n'a pas convaincu les mobinautes et la société organise depuis quelques temps une vaste restructuration de ses activités. Selon le KoreaTimes, ChatOn ne serait pas profitable. Samsung fermera alors le service région par région. Précédemment Samsung a fermé son Music Hub, son Video Hub et son Reader Hub.

ChatOn est disponible dans 120 pays et a été développé sur Android, iOS, Windows Phone et BlackBerry. Samsung revendiquait 100 millions d'utilisateurs mais la concurrence est de plus en plus rude. « ChatOn n'est pas une stratégie économique qui peut être améliorée à l'avenir » aurait ainsi expliqué un représentant du groupe. L'application sera mise à jour dans les marchés-clés avant d'être fermée.

Pour le constructeur il s'agit également de faire face aux ventes très moyennes du Galaxy S5. L'appareil s'est écoulé à 12 millions d'exemplaires en trois mois contre 16 millions d'unités vendues pour son prédécesseur.

  • Ci-dessous une présentation du Samsung Galaxy S5

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
scroll top