Onyx Boox dévoile Mira, un surprenant moniteur… à encre électronique !

Onyx Mira © Onyx Boox
© Onyx

La marque chinoise Onyx Boox - principalement connue pour ses liseuses électroniques – vient de lever le voile sur un étrange moniteur externe nommé Mira. Sa particularité ? Il exploite la technologie E-Ink.

Avec Mira, Onyx continue sur la lancée de la Max Lumi qui pouvait déjà faire office d’écran externe tout en offrant des fonctionnalités de lecture et de prise de notes.

Écran E-Ink ou liseuse multi-fonctions ?

Onyx Boox n’est pas une marque très répandue sous nos latitudes. Ce qui est fort dommage, car elle produit des liseuses de qualité et offre un suivi très poussé de son logiciel. Nous avions eu l’occasion de le constater avec l’excellente Nova 3 Color  lors de notre test.

En ce milieu d’année 2021, la marque asiatique semble tester de nouveaux horizons avec Mira. Visuellement, on est face à un appareil qui ressemble fortement à une tablette tactile ou une très grande liseuse. L’engin fait 13,3’’ et pèse 590 grammes pour une épaisseur de 5,8 mm seulement. On pourrait presque croire à une liseuse jumelle de la Max Lumi dont les caractéristiques sont très proches.

Onyx Boox Mira © Onyx Boox
© Onyx

Mira est toutefois vendu comme un véritable moniteur externe tactile et non une liseuse. Il emploie une dalle E-Ink Mobius d’une définition de 2200 x 1650 px. La connexion à votre PC/Mac/tablette s’effectue via une liaison mini-HDMI ou USB-C. Deux ports USB-C sont ainsi disponibles. On imagine qu’il sera possible de recharger l’écran pendant qu’il est en fonctionnement, l’un des ports faisant office de prise de recharge et l’autre de liaison de données si vous n’utilisez pas le mini-HDMI.

La dalle embarque aussi un éclairage frontal avec gestion de la température des couleurs. Onyx nous promet même un nouveau mode de rafraichissement nommé Aragonite et permettant une réactivité similaire à celle d’un écran LCD classique. Une affirmation à prendre avec des pincettes : un fort taux de rafraichissement sur les dalles E-Ink se fait au détriment d’une rémanence élevée, aussi nommée ghosting

Un concept intéressant mais…

Dans l’absolu, l’utilisation de l’encre électronique pour un moniteur externe a du bon. Grâce à cette technologie, les yeux ne sont pas soumis à un éclairage direct qui peut être fatiguant à la longue. On y gagne en confort, surtout qu’il n’y a pas – ou très peu – de reflets sur ces dalles. Grâce à l’éclairage frontal, on peut travailler aussi bien de jour que de nuit sans aucune fatigue oculaire.

Mais il faut prendre en compte quelques inconvénients. Déjà, il faut composer avec des niveaux de gris. L’absence de couleurs rend parfois l’affichage difficile et brouillon. Ensuite, le faible taux de rafraichissement des écrans E-Ink est leur principal inconvénient. Pour les liseuses qui ne demandent qu’à tourner les pages d’un livre une ou deux fois par minute, ce n’est pas gênant. Mais quand il faut naviguer sur le web ou même simplement se balader dans une interface Windows, c’est une autre paire de manches… Il faudra donc être prudent et attendre des tests poussés pour voir ce que le rafraichissement Argonite a dans le ventre.

Prix et disponibilité 

L’écran E-Ink Onyx Boox Mira sera officiellement lancé en Chine le 28 mai. Il faudra toutefois patienter jusqu’en septembre/octobre 2021 pour que cet étrange appareil passe à une commercialisation plus internationale.

Aucun prix n’a été communiqué par la marque pour le moment. Mais vu le format de cet écran externe, on peut déjà tabler sur un tarif proche des 1 000 €. La liseuse Max Lumi, qui fait elle aussi 13,3’’ et peut fonctionner en tant que moniteur HDMI, coûte la coquette somme de 850 € environ.

Source : communiqué de presse Onyx Boox

Modifié le 31/05/2021 à 09h26
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Environ 25 % des cartes graphiques ont été achetées par des mineurs de crypto-monnaies au premier trimestre 2021
AMD : jusqu'à 128 coeurs Zen 4 pour les prochaines les puces EPYC et Threadripper ?!
Premiers résultats de la carte graphique Intel Xe DG1 : il vaut quoi, ce GPU ?
AMD : à sa sortie le 22 juin, FidelityFX Super Resolution (FSR), sera supporté par sept jeux
Lenovo IdeaPad 3 : 100€ de réduction sur ce PC portable 14 pouces sous Ryzen 5
Intel : la SST (Speed Select Technology) ralentirait les processeurs de 10%, mais un correctif est en préparation
Intel et AMD au coude-à-coude dans la course à la DDR5 : ça va être serré !
Asus lance ses RTX 30xx avec Lite Hash Rate
Lenovo Ideapad 3 : un PC portable Gamer sous Ryzen 7 à moins de 800€
Apple :
Haut de page