Wi-Fi 7 et ray tracing : cette nouvelle puce peut-elle bousculer Google, Apple et les autres ?

08 novembre 2022 à 16h15
7
© MediaTek
© MediaTek

MediaTek lance son Dimensity 9200, sa puce la plus haut de gamme qui pourrait faire de l'ombre à la concurrence.

Les premiers benchmarks de la puce Dimensity 9200 laissaient entrevoir de belles performances, et le SoC vient d'être officiellement annoncé par MediaTek.

Le premier SoC Wi-Fi 7

Le Dimensity 9200 vise le haut de gamme et devrait faire office d'alternative convaincante au Snapdragon 8 Gen 2 de Qualcomm, dont la présentation est attendue à la mi-novembre. Il s'agit du premier SoC du marché à prendre en charge le standard Wi-Fi 7 qui offre des débits jusqu'à 6,5 Gbps. Bien entendu, il faudra un routeur compatible pour profiter du potentiel du Wi-Fi 7, qui ne sera pas démocratisé avant des années. Mais les utilisateurs s'assurent au moins que leur smartphone équipé d'un Dimensity 9200 soit une solution à long terme sur ce point.

La puce de MediaTek adopte également une nouvelle architecture, l'ARMv9 Gen 2. Celle-ci consiste en la présence d'un très puissant cœur Cortex-X3 pour les processus les plus gourmands en ressources, associé à 3 cœurs de performances Cortex-A715 et à 4 cœurs Cortex-A510 de basse consommation.

Si le gain de performances n'est pas exceptionnel par rapport au Dimensity 9000 (entre 10 et 12 %), la consommation énergétique serait diminuée jusqu'à 25 %, laissant présager une meilleure autonomie des smartphones.

Un GPU compatible ray tracing

Mais c'est surtout au niveau du GPU que le Dimensity 9200 se distingue. Il embarque le nouvel Immortalis-G715 d'ARM, qui prend en charge le ray tracing, 32 % plus rapide et 41 % moins consommateur que le Dimensity 9000, selon MediaTek.

Le Dimensity 9200 supporte la 5G millimétrique alors que la plupart des puces se contentent de la 5G sur la bande de fréquences des 6 GHz. Son processeur de traitement d'image Imagiq 890 promet des photos plus lumineuses et détaillées, et la puce est compatible avec la technologie de stockage UFS 4.0, la RAM LPDDR5X et l'audio 24 bits/192KHz.

MediaTek n'est plus seulement un fabricant de SoC entrée et milieu de gamme, il est en train de s'imposer comme une valeur sûre du segment premium. De quoi pousser Qualcomm, Samsung, Google et Apple dans leurs retranchements ?

Source : Engadget

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (7)

DrGeekill
« Mais les utilisateurs s’assurent au moins que leur smartphone équipé d’un Dimensity 9200 soit une solution à long terme sur ce point. »<br /> Une démarche noble mais pour ça il faudrait que les constructeurs augmentent la durée de vie de leurs smartphones avec plus de 3 ans de mises à jours. Quand je vois mon ancien 9T Pro encore très capable et qui ne dépassera jamais android 11…
wackyseb
Bonne nouvelle, un peu de concurrence ne fait jamais de mal.<br /> Pour le ray tracing sur mobile… Comment dire poliment…<br /> La 5G millimétrique est une bonne avancé. Je ne sais pas s’il y a des antennes 5G déployées qui prennent en charge.<br /> Pour l’instant j’ai pu testé en France et à l’étranger la 5G et force est de reconnaitre que j’ai abandonné le forfait 5G car çà n’apporte rien du tout. Un poil plus rapide, et encore pas partout.<br /> On nous vend très cher un forfait 5G alors qu’il y a encore peu d’antennes et surtout pas de débit globalement meilleur et encore mois de besoin.<br /> La 4G a encore de beaux jours devant elle.<br /> Je vais surtout attendre que nos chers commerciaux nous fassent la 5G au prix de la 4G
cpicchio
C’est comme avec les SSD, on arrive à des progrès qui ne se voient plus à l’usage, du moins dans une échelle de temps sur 3 à 5 ans.
tfpsly
DrGeekill:<br /> Une démarche noble mais pour ça il faudrait que les constructeurs augmentent la durée de vie de leurs smartphones<br /> Un gros frein à ça est justement les fabricants de puces qui ne fournissent pas de drivers à jour, empêchant de mettre à jour le kernel et donc l’OS. De mémoire Qualcomm peut être assez mauvais sur ce point, mais MediaTek a pire réputation. A voir ce qu’il offrira pour cette nouvelle puce.
tomprouvost
@TheLudo<br /> Bizarre mon OnePlus 7 Pro est en version 12 ( Officiel )
twist_oliver
« La 4G a encore de beaux jours devant elle. »<br /> Tu oublies l’époque où la 3G est arrivée: le EDGE a vu ses débits réduits.<br /> Tu oublies l’époque où la 4G est arrivée: la 3G a vu ses débits réduits.<br /> Tu verras quand l’offre 5G sera poussée en avant: la 4G verra ses débits réduits et ta facture grimper car avec la 5G les opérateurs comptent faire payer les différents services d’Internet (rapidité pour les jeux, débit pour le téléchargement, fluidité pour la visio etc.) mais ils ne le font pas encore car il n’y a pas assez d’antennes 5G et qu’ils n’ont pas encore trouver le bon buisness model lié à ses services mais cela va venir très vite.
Krimog
Exactement…<br /> Je me souviens avant l’arrivée de la 3G, avec Edge on arrivait à faire quelque chose. Les images prenaient du temps à s’afficher, mais le texte, c’était quasiment instantané. Actuellement, en edge, ça revient au même que de ne pas du tout avoir de réseau. Et en 3G, c’est à peine mieux.
wackyseb
Je n’ai pas oublié <br /> Pour jouer sur téléphone, çà reste du casual. Mise à part les mises à jour, pas besoin d’ultra rapidité. Je ne vais pas me faire un FPS sur téléphone !!!<br /> Débit pour le téléchargement : je ne vais pas me faire du torrent sur smartphone !!!<br /> Fluidité visio : Lol, je ne penses pas qu’on va se faire des visios en 4K Ultra HD<br /> Et oui il n’y a aucun business model lié à des services pertinent pour l’instant.<br /> En même temps, je ne suis pas pressé.<br /> Ps : de la mobicarte de ma jeunesse aux forfaits avec subvention qui coutaient très cher à l’avènement des forfaits low cost actuel. On n’a jamais payé aussi peu cher que ces dernières années.<br /> La multiplication des abonnements en tout genre font également réfléchir à ce qui est utile.<br /> Mon pragmatisme actuel m’oriente sur une patience envers la 5G. J’attendrais patiemment de voir évoluer tout çà.<br /> On débutera certainement les essais et premières implantation 6G quand la 5G sera vraiment démocratisé, accessible et avec un intérêt certain.
Voir tous les messages sur le forum