Test Razer Kraken Ultimate : un casque premium pour les fans de la marque

Nerces
Expert Gaming
22 décembre 2019 à 11h00
0
La note de la rédac
Loin de la créature mythique inspirée par les légendes scandinaves, le Kraken de Razer est un casque-micro gaming ou plutôt une gamme de caques-micro gaming. Après le Tournament Edition distribué en début d'année, voilà que le constructeur remet déjà le couvert avec une mouture dite « Ultimate ».

Thresher, Electra ou Navi, les gammes de casques-micro à destination des joueurs ne manquent pas chez Razer et encore nous faisons volontairement l'impasse sur les Hammerhead et leur design intra-auriculaire très particulier. Pourtant, le fer-de-lance du constructeur reste encore et toujours la gamme Kraken. À près de 150 euros, le Kraken Ultimate que nous testons aujourd'hui constitue en quelque sorte le vaisseau amiral. Il a pour lui le label Discord certified pour accompagner son nouveau micro avec « annulation active du bruit » et une certification THX qui doit logiquement permettre d'aller bien au-delà du virtual surround 7.1 employé par de nombreux concurrents.

Razer Kraken Ultimate_01.jpg
Épaisses, les oreillettes confèrent au Kraken Ultimate un look particulier © Nerces pour Clubic

Fiche technique du Razer Kraken Ultimate

De manière assez surprenante, Razer a décidé que son Kraken Ultimate ne serait pas aussi polyvalent que plusieurs autres modèles de la gamme. Le Kraken X est par exemple capable de fonctionner sur les nombreux appareils dotés d'une prise jack 3,5 mm et le Kraken Tournament Edition combine le meilleur des deux mondes avec sa connectique jack 3,5 mm et son dongle USB. Rien de tel dans le cas du Kraken Ultimate qui ne fonctionne de fait que sur PC et nécessite d'avoir un port USB disponible.

Le Razer Kraken Ultimate, c'est :
  • Transducteur : dynamique, 50 mm avec aimants en néodyme
  • Impédance : 32 ohms à 1 kHz
  • Réponse en fréquence : 20 Hz - 20 kHz
  • Microphone : oui, unidirectionnel, flexible et rétractable
  • Réponse en fréquence du micro : 100 Hz - 10 KHz
  • Connexion : USB 2.0, câble 2 m
  • Spatialisation : oui, THX Spatial Audio (7.1)
  • Logiciel : non
  • Poids : 390 grammes
  • Prix et disponibilité : disponible, à 149,99 €

Plus étonnant encore, on observe un certain embonpoint sur ce Kraken Ultimate. En apparence, le produit est très proche des autres modèles de la gamme, mais si on le compare encore à ses petits frères, il accuse environ 70 grammes de plus sur la balance que le Kraken Tournament Edition et près de 140 grammes de plus que le Kraken X. Heureusement, Razer est toujours aussi doué dans sa gestion de l'équilibre d'un casque et, comme nous le verrons, ces presque 400 grammes ne posent guère de problèmes.

Razer Kraken Ultimate_02.jpg
Le logo Razer s'illumine de même que la surface alvéolée de chaque oreillette © Nerces pour Clubic


Design et confort

Les concepteurs de chez Razer ne sont pas allés chercher loin le design de ce Kraken Ultimate qui reprend le dessin des produits de la gamme, celui du Kraken X ou Kraken Tournament Edition en particulier. Rien de bien exaltant donc et on retrouve cette structure à base d'aluminium qui donne à l'ensemble une certaine solidité. On regrette un peu que le constructeur n'ait pas davantage tiré profit de la montée en gamme en proposant par exemple des améliorations sur la fixation des oreillettes. Ainsi, de nombreux concurrents proposent ces petites des « chevilles » qui permettent de faire légèrement pivoter les oreillettes. Razer aurait été inspiré de copier cette fonctionnalité. Heureusement, les oreillettes tombent déjà très bien sur les pavillons de l'utilisateur.

Razer Kraken Ultimate_03.jpg
En aluminium souple, l'arceau central offre une certaine flexibilité au casque-micro © Nerces pour Clubic

Le remarquable confort apporté par les coussinets est d'ailleurs là pour renforcer l'excellente impression que laisse le Kraken Ultimate une fois posé sur la tête. Flirtant avec les 400 grammes, le casque-micro n'est pas plus gênant / encombrant que des modèles 50, 60, voire 70 grammes plus légers. L'équilibrage est parfait et alors que l'arceau central entre en contact avec le sommet de notre crâne, il ne pèse jamais dessus. Nous parlions précédemment de la conception en aluminium de l'arceau central, il nous faut ajouter que Razer s'est arrangé pour lui conférer une certaine élasticité qui permet de le tordre sans risque de le casser : cela permet aussi d'ajuster la position des oreillettes de manière assez précise. Bon point.

Esthétiquement parlant, le Kraken Ultimate n'est pas le plus élégant et le plus discret des casques-micro que l'on peut avoir sur la tête. L'épaisseur des oreillettes n'est pas étrangère à ce résultat, mais elle garantit toutefois un confort assez remarquable, et ce, même lorsque les sessions de jeu ont tendance à s'éterniser. Mieux, l'échauffement des pavillons n'est pas un problème, et ce, malgré l'utilisation d'un revêtement en simili-cuir. Razer a effectivement employé une matière plus douce que de coutume. En revanche, et même si sur notre Kraken 7.1, nous n'avons pas rencontré de problème en trois ans, la question de la longévité de ce revêtement reste posée. Notons enfin que ces oreillettes emploient une mousse à mémoire de forme très efficace.

Razer Kraken Ultimate_04.jpg
Le revêtement simili-cuir des oreillettes est d'un contact particulièrement doux © Nerces pour Clubic

Une fois n'est pas coutume pour Razer, nous avons enfin droit à une petite molette de réglage du volume sur l'arrière de l'oreillette gauche. Une oreillette qui dispose également d'un bouton bien pratique pour activer / désactiver la spatialisation du son sans qu'il soit nécessaire de passer par le logiciel maison. Notons que le microphone, s'il n'est pas détachable, est monté sur une tige très flexible et rétractable. À ce niveau, le système Razer est l'un des meilleurs que nous ayons pu observer sur des casques-micro gaming. Enfin, ce microphone intègre une sourdine que l'on active en pressant simplement sur l'extrémité du micro. Un anneau change de couleur pour nous indiquer sur le micro est actif ou désactivé.

Razer Kraken Ultimate_05.jpg
Sous le bouton THX 7.1 se trouve une molette dédiée au volume. Enfin ! © Nerces pour Clubic

Comme une sensation d'étouffement

Par le passé, Razer a souvent été critiqué pour la qualité de restitution de ses Kraken. Les casques de la marque ont effectivement tendance à « colorer » nettement le son reproduit qui n'est, de base, pas naturel. Dans le cas du Kraken Ultimate, les choses ne sont pas fondamentalement différentes et ce qui peut passer dans le cas d'un casque moyen de gamme, est plus difficile à accepter sur un modèle à 150 euros. En premier lieu, impossible effectivement de ne pas être étonné par l'aspect étouffé que peut avoir la restitution audio dans ses réglages par défaut. Nos morceaux de prédilection apparaissent comme « couverts » et un creux particulièrement perceptible se fait sentir autour des 2 kHz à 4 kHz. À contrario, les hauts-médiums et les aigus sont presque trop présents.

Razer Kraken Ultimate_06.jpg
Réglables sur 10 positions, les oreillettes ne peuvent cependant pas pivoter © Nerces pour Clubic

Une coloration du son que tous les habitués de Razer connaissent bien et apprécient dans certains cas. Nous estimons de notre côté qu'elle peut effectivement flatter la bande-son d'un jeu d'action en accentuant les bruits de pas ou les coups de feu. Toutefois, nous considérons qu'elle dénature de trop l'écoute musicale. À l'opposé du spectre, les basses s'en sortent bien même si la plage des 80 Hz - 100 Hz semble un peu surreprésentée. Heureusement, Razer a l'intelligence d'autoriser pas mal de réglages au travers de son logiciel maison, Synapse. Nous reviendrons sur les multiples possibilités qu'il offre, mais notons qu'en jouant de l'égaliseur, il est possible d'obtenir quelque chose de plus flatteur pour le mélomane. On fait disparaître aisément l'impression d'étouffement que nous évoquions précédemment sans toutefois parvenir à redonner toute leur place aux médiums. Le Kraken Ultimate devient agréable à utiliser, mais souffre encore de la comparaison avec les meilleurs modèles dans sa gamme de prix.

De la qualité du microphone

En apparence, le Kraken Ultimate semble proposer un microphone en tout point similaire à ce que Razer a l'habitude de nous offrir sur tous les produits de la gamme. Nous avons déjà évoqué l'excellence de sa tige flexible et rétractable ou l'intelligente intégration d'un bouton sourdine dont l'effet est bien visible à l'aide d'une LED en anneau. En pratique, il n'y a guère de reproche à formuler à l'encontre du constructeur qui, une fois encore, assure ici l'essentiel. S'il n'est pas question d'offrir la qualité d'un micro professionnel, c'est plus que suffisant pour une utilisation ingame avec une captation précise et un rendu parfaitement clair. Notre voix est toujours très intelligible pour nos partenaires et l'environnement du joueur ne vient jamais parasiter les sessions de jeu.

Razer Kraken Ultimate_07.jpg
Toujours aussi pratique, la tige micro du Kraken Ultimate est flexible et rétractable © Nerces pour Clubic

Soulignons tout de même un petit défaut classique chez Razer : un volume de captation peut-être un peu faible par défaut, mais qu'il est aisé d'améliorer en passant dans les options du logiciel Synapse. Augmenter la sensibilité du micro, activer la normalisation du volume ou la clarté vocale sont autant d'outils que l'on peut utiliser en fonction des besoins. En revanche et il s'agit pourtant d'une des principales nouveautés de ce Kraken Ultimate, nous sommes un peu déçus par le rendu de l'annulation active du bruit du micro. Peut-être cette option serait-elle plus efficace avec d'autres environnements, mais dans notre cas, elle a surtout contribué à étouffer davantage notre voix sans que l'on puisse percevoir d'améliorations manifestes.

Spatialisation THX et Razer Synapse

La seconde véritable nouveauté de ce Kraken Ultimate est le remplacement du tristounet Virtual Surround 7.1 par le THX Spatial Audio. Nous ne reviendrons pas sur les promesses officielles de ces deux solutions et préférons directement avancer que le THX Spatial Audio se montre ici encore loin d'un véritable environnement 7.1. Il offre cependant une émulation intéressante et la spatialisation proposée fait son petit effet, dans les jeux vidéo notamment. Ainsi, nos tests sur Battlefield V ou Overwatch par exemple ont permis de mettre en évidence un comportement intéressant. On détermine assez précisément l'origine des coups de feu et repérer les bruits de pas se fait de manière convaincante. Sans surprise, nous avons très rapidement désactivé cette option pour une écoute musicale et la présence d'un petit bouton spatialisation sur l'arrière de l'oreillette gauche s'avère très pratique.

Razer Kraken Ultimate_08.jpg
Plus complet que jamais, Razer Synapse se montre aussi de plus en plus agréable à utiliser © Nerces pour Clubic

L'activation / désactivation du THX Spatial Audio peut aussi se faire via le logiciel Synapse, le programme de configuration maison que Razer a le bon goût de déployer pour l'ensemble de ses gammes : on profite ainsi d'une interface très semblable pour configurer son clavier, sa souris ou son casque-micro. Via Synapse, il est aussi possible d'intégrer l'éclairage des oreillettes du Kraken Ultimate à l'environnement Chroma. Nous préférons toutefois nous intéresser aux multiples réglages audio qui sont proposés. Des options de calibrage du THX sont par exemple disponibles, mais leur impact reste assez léger. C'est moins le cas pour les options « d'amélioration » du son : hélas, bass boost, normalisation ou clarté vocale ont un effet qui ne nous convainc pas franchement. Il en va tout autrement de l'égalisation qui, nous le disions précédemment, a un impact très net sur la qualité de restitution audio : à vous cependant de trouver les réglages qui vous satisferont le plus. Notons que dans sa version 3.4.1112, Razer Synapse se montre enfin sous son meilleur jour : stable et sans bug particulier.

Razer Kraken Ultimate_09.jpg
Indispensable tour du côté de l'égaliseur pour améliorer le rendu audio © Nerces pour Clubic

Razer Kraken Ultimate : l'avis de Clubic

À moins de 80 euros, nous avons une certaine affection pour les modèles de la gamme Kraken. À plus ou moins 150 euros, le Kraken Ultimate est davantage décevant. Sans surprise, il conserve l'excellente conception générale de la marque avec un produit confortable pour pratiquement toutes les morphologies. Un produit que l'on peut garder plusieurs heures durant sur le crâne et qui dispose de quelques fonctionnalités astucieuses à commencer par la tige de son microphone ou la sourdine intégrée. Hélas, Razer ne capitalise pas vraiment sur ces atouts et n'améliore par exemple pas le positionnement des oreillettes avec une fonction pivot. Plus gênant, le Kraken Ultimate n'apporte pas d'amélioration notable dans le domaine audio et peine de ce fait à convaincre face aux cadors situés dans la même gamme de prix. Loin d'être un mauvais produit, il se destinera avant tout aux fans de la marque qui lui passeront plus volontiers ses quelques errements, mais aura davantage de difficultés à convaincre les autres.

Razer Kraken Ultimate

Les plus
+ Très bonne conception générale
+ Rendu convaincant après égalisation
+ Sensation de confort appréciable
+ Tige micro flexible et rétractable
+ Enfin une molette de volume
+ Son 7.1 moins gadget que de coutume
+ Logiciel Synapse pratique et complet
Les moins
- Rapport qualité / prix en retrait
- Volumineux sur les oreilles
- Pas moyen de faire pivoter les oreillettes
- Son très déséquilibré
- Sensibilité du micro perfectible
3.5

Modifié le 22/12/2019 à 11h18
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top