Kotori 201 et Montsegur Arcturus : deux casques atypiques

22 avril 2013 à 17h02
0
Notre dernière sélection de casques portait sur des modèles plutôt haut de gamme, nous nous sommes ici rabattu sur du milieu de gamme, pouvant satisfaire davantage d'utilisateurs. Un face à face improbable ? Non, juste les deux casques du moment, le dernier arrivage à la rédaction de Clubic.

Derrière des apparences radicalement opposées, les deux casques testés aujourd'hui révèlent tout de même quelques similitudes. D'abord, ils ont des looks très tranchés. Ensuite, il s'agit dans les deux cas de casques fermés, taillés pour un usage nomade, sur une source sonore peu puissante (type baladeur ou smartphone). Il est également fort probable que peu d'entre vous ait déjà entendu parler d'une marque comme de l'autre : Kotori, Montsegur, l'arène est connue, pas les combattants. Enfin, le 201 et l'Arcturus sont commercialisés (ou s'apprête à l'être, dans le cas du Kotori, courant mai) via leur site Web uniquement, plus ou moins au même tarif. Entre 95 € et 125 €, selon le degré de personnalisation voulu pour la marque française, et entre 99 € et 120 € pour celle nippone (hors frais de port). Deux nouveaux casques, conçus par deux nouveaux acteurs : le marché déjà bien saturé avait-il besoin de ça ?

012C000005903682-photo-kotori-201-1.jpg
012C000005903700-photo-montsegur-arcturus-2.jpg

Le Kotori 201 à gauche, le Montsegur Arcturus

Conclusion

A la question posée en introduction, nous répondrons par l'affirmative. Quand les produits sont bons et un minimum originaux, il y a toujours de la place pour de nouveaux acteurs, même dans un marché au bord de l'asphyxie. Ceci est valable spécialement pour Kotori, puisque l'Arcturus de Montsegur ne nous a pas vraiment emballés. C'est plus la démarche de l'équipe française que nous voulons encourager : nous entrevoyons une promesse que nous souhaiterions voir tenue, dans un avenir proche. L'OEM japonais ne part certes pas de zéro, mais au beau milieu de spécialistes comme Sennheiser, Audio-Technica, AKG, Bose, Shure, Sony ou Philips ou de best-sellers comme Monster, Marshall, SkullCandy, WeSC ou Urban Ears, on serait tenté de dire que ce n'est pas gagné. Voire peine perdue !

01C2000005910222-photo-kotori-201.jpg


Et pourtant, sans vouloir jouer les madames soleil, nous pouvons envisager un avenir radieux pour le Kotori 201. Sa première force : il sonne superbement bien, mieux que bon nombre de casques passés par la rédaction, y compris des modèles deux à trois fois plus chers. Le confort en sus et la grande souplesse de personnalisation, avec un design sympa, constituent les autres ingrédients de cette possible réussite. Plus qu'un nouveau modèle, une nouvelle référence.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Pentaho s'offre Webdetails pour la visualisation de Big Data
Ce flou entourant les retours d'iPhone chez Foxconn
Yahoo relance son application officielle sur iOS avec Summ.ly
Entente sur les prix des ebooks : l'affaire s'achève en Europe
Cartes à puce : Bruxelles soupçonne une entente sur les prix
Les ventes de PC chutent de 22,5% en Europe de l'Ouest
Facebook teste le format d'images WebP de Google
Un CPU Ivy Bridge à 7 186 MHz
Les Pages Jaunes et eBay lancent deux services pour PME
TomTom : Apple est responsable des inexactitudes de Plans
Haut de page