Accident de Tesla : le pilotage automatique n'est pas responsable

01 juin 2018 à 15h36
0
L'accident mortel de mai 2016 impliquant une voiture Tesla sur Autopilot n'engage pas la responsabilité de la société d'Elon Musk : c'est la conclusion qu'ont faite les enquêteurs américains au terme de l'examen du dossier.

Le conducteur était prévenu

Elon Musk peut se réjouir : la plainte à l'encontre de Tesla, pour défaut du logiciel Autopilot qui équipe ses voitures, a été classée sans suite. Aucune anomalie n'a été découverte sur ce logiciel d'assistance à la conduite, celui-ci n'étant pas « conçu pour être fiable dans tous les modes de collision ». En d'autres termes, Tesla n'a jamais garanti que le mode Autopilot assurerait une conduite sans risque d'accident, et le conducteur a toujours été obligé de garder les mains sur le volant et de surveiller la route. Dans ce cas précis, cependant, c'est l'inverse qui s'est passé : selon un témoin, le conducteur qui a percuté le camion, décédé des suites de l'accident, était en train de regarder un film d'Harry Potter au moment du choc. Pourtant, il avait sept secondes pour réagir au danger, affirme l'enquêteur.

0258000008274108-photo-tesla-model-s-tilburg.jpg


40 % d'accidents en moins

Réagissant à l'annonce, Elon Musk, le fondateur et PDG de Tesla, s'est empressé de citer sur Twitter un rapport de la NHTSA, l'administration américaine en charge des autoroutes, selon lequel l'accidentologie des voitures Tesla a diminué de 40 % depuis l'installation du logiciel Autopilot.

Les voitures Tesla sont en effet un merveilleux terrain d'expérimentation pour la conduite autonome, puisque le propriétaire du véhicule peut choisir de ne pas installer Autopilot. Ainsi, l'administration dispose des chiffres des accidents à la fois avec et sans Autopilot. La majorité des kilomètres parcourus par les voitures Tesla l'a en effet été sans Autopilot.

En octobre 2016, Tesla a lancé la vente d'un nouveau matériel, doté d'une dizaine de capteurs améliorés et de huit caméras. Au fur et à mesure que la partie logicielle est améliorée, ce matériel pourrait devenir, à terme, celui qui permettra une conduite 100 % autonome, affirme le fabricant.

Voir aussi :
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

SFR : 99 % de la population couverte en 4G fin 2018 ?
Free : il résilie et reçoit... un cactus !
Free Mobile : des soucis sur le réseau Orange ?
Xagent : un nouveau malware russe cible les Mac
Google publie une faille encore active de Windows
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page