Naviator : le drone qui plonge et qui vole de l'US Navy

28 décembre 2015 à 15h01
0
Pour une fois, la notion de révolution ne serait pas usurpée. Voici un véhicule unique en son genre : un drone aussi doué en l'air que sous l'eau. Son nom : Naviator, contraction de navy (marine) et d'aviator (aviateur).

Le communiqué date du mois d'octobre, mais il n'émerge qu'aujourd'hui, probablement à la faveur de la période creuse des fêtes de fin d'année. Dans ce communiqué, l'Université de Rutgers (New Jersey, États-Unis) annonçait l'obtention d'un financement de 600 000 dollars du bureau de la recherche navale.

0226000008293098-photo-naviator.jpg

Il faut dire que le premier prototype de drone amphibie a de quoi émerveiller l'US Navy. Le Naviator est le fruit du professeur Francisco Javier Diez, du département d'ingénierie mécanique et aérospatiale de l'université, et de son équipe d'une « demi douzaine » d'étudiants diplômés et non-diplômés. « Il y a des oiseaux qui plongent et des poissons qui volent, » introduit le professeur. « Mais nous défions la nature au lieu de l'imiter, » ajoute-t-il aussitôt. C'est que, contrairement aux animaux, leur appareil « est aussi doué pour l'un que pour l'autre ».

Dans une vidéo publiée mi-novembre (ci-dessous), on voit un prototype évoluer indifféremment au-dessus et en dessous de la surface d'une piscine, et passer de l'un à l'autre sans difficulté. L'appareil vole et plonge à l'aide des mêmes rotors. Une première, selon les représentants du projet : « Il n'y a pas beaucoup de véhicules qui peuvent opérer dans plusieurs environnements. »

Un défi à relever, puis de multiples applications

Les applications sont multiples. Pour la marine américaine, c'est la meilleure solution de détection de mines. L'appareil serait également idéal pour des missions de recherche et de sauvetage, d'inspection de failles géologiques ou de diagnostic de marées noires. Les chercheurs vantent la rapidité de déploiement et d'action de leur appareil, par rapport aux solutions existantes.

Pour l'heure, le prototype a un défaut : un fil à la patte. La surface de l'eau fait écran aux transmissions sans fil d'un milieu à l'autre. Les chercheurs envisagent de recourir à la transmission acoustique, mais à ce jour la bande passante est trop faible pour un retour vidéo. Et leur ambition est de délivrer une portée de... 30 km !

Dans un premier temps, l'appareil sera piloté par un opérateur. Mais à terme, à un horizon d'une dizaine d'années, ils espèrent en faire un véhicule intelligent, autonome.

Entre temps, ils comptent enfin améliorer sa robustesse, sa vitesse et son rayon d'action.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top