Les Dashcams, ces caméras embarquées qui filment accidents et scènes insolites

06 février 2015 à 11h58
0
A l'heure où les prises de vues amateurs sont de plus en plus courantes pour illustrer l'actualité, un genre particulier fait parler de lui : celui des dashcams, caméras embarquées dans les voitures. Une tendance très populaire dans certains pays, et qui pourrait se généraliser.

C'est l'une des vidéos les plus spectaculaires de la semaine, partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux, et diffusée par les médias du monde entier : sur une bretelle d'autoroute longeant Taipei, à Taïwan, un conducteur a filmé le crash de l'avion de la TransAsia depuis sa voiture. Une vidéo prise sur le vif, et surtout, par hasard, par le conducteur qui filmait la route, probablement comme tous les jours.

Les vidéos réalisées par le biais des dashcams peuvent aussi bien illustrer des accidents, des phénomènes naturels - la chute d'une météorite en Russie en 2013 - que des situations insolites, comme les images récentes d'un policier américain qui teste sa caméra en dansant devant.

Diffuser les images issues de dashcams est devenu très fréquent, que ce soit dans un cadre informatif ou tout simplement pour s'amuser. Mais l'objectif premier de ces caméras, qui s'installent facilement et lancent automatiquement l'enregistrement lorsque la voiture démarre, est surtout préventif.


Une protection avant tout

Les dashcams ne sont pas une nouveauté : elles équipent depuis très longtemps les véhicules de police dans certains pays, notamment aux Etats-Unis, où les images capturées peuvent servir de preuves durant les procès. Le marché de la caméra pour tableau de bord s'est ouvert aux particuliers avec le développement des escroqueries à l'assurance automobile, explique The Guardian. « Un nombre croissant d'automobilistes utilisent ces appareils pour se protéger contre les fraudeurs » commente le média, ajoutant que, selon l'institut GfK, les ventes de dashcams au Royaume-Uni ont gonflé de 918% durant les douze derniers mois.

L'un des plus gros fournisseurs d'images dashcam insolites se trouve être la Russie. Dès 2013, le site Wired s'interrogeait sur la présence d'une caméra dans une grande quantité de véhicules dans cette région du monde : « La taille du pays, combinée à un système judiciaire laxiste et souvent corrompu, qui privilégie rarement les récits de première main liés aux accidents de la route, a fini par faire des dashcams une nécessité pour la plupart des automobilistes. » Une idée confirmée par l'OMS, qui estime que la Russie compte 18,6 accidents mortels pour 100 000 habitants - contre 6,4 pour la France, à titre de comparaison.


« Vous pouvez monter dans votre voiture en oubliant votre pantalon, mais vous ne monterez jamais dans une voiture sans dashcam » résume Aleskei Dozorov, un militant des droits des automobilistes en Russie. Une tendance qui permet d'accéder à des images spectaculaires d'accidents et autres situations insolites sur la route, justifiant leur utilisation.

Une adoption progressive en France

En France, si le phénomène des dashcams est moins perceptible, il existe pourtant bel et bien. En mars 2014, l'UFC-Que Choisir expliquait que « les ventes de ces appareils sont passées de 28 000 à 370 000 unités en l'espace de 3 ans ». Les marques s'y mettent de plus en plus, et certaines proposent la dashcam en plus d'autres services : lors du dernier salon de l'Auto, Coyote a présenté le Coyote S, un avertisseur de radars avec dashcam et réalité augmentée. De son côté, Parrot propose une caméra embarquée en option dans son autoradio RNB6, qui sortira cette année dans le commerce.


Il faut toutefois préciser, comme le fait d'ailleurs l'UFC, qu'en France, « ce type de caméra n'est que très peu reconnu par les assureurs. » En cas de procès, les images pourraient cependant servir.

Le véritable paradoxe du phénomène des dashcams, c'est que l'objectif de protection - avoir des preuves en cas d'accident - n'est finalement pas la première raison pour laquelle ce type de caméras fait parler de lui : c'est surtout la dimension sensationnaliste des vidéos postées sur Internet qui fascine. Néanmoins, la médiatisation des dashcams attise la curiosité et pousse des internautes à s'interroger sur l'intérêt d'un tel appareil dans la voiture. Pour l'UFC-Que Choisir, ce « gadget, pas vraiment indispensable, possède toutefois un effet secondaire bénéfique : se sachant « surveillé », le conducteur aura naturellement tendance à être plus respectueux au volant. Et ça c'est déjà un bon point. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
scroll top