Restructuration massive chez Nissan, le e-NV200 passe à la trappe avec son usine

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
02 juin 2020 à 16h20
2
Nissan_e_NV200_WORKSPACe_16-source
© Nissan

Le monde de l’automobile est en crise et l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a perdu de sa splendeur ces dernières années. Après l’annonce d'un plan stratégique mercredi, Nissan a présenté jeudi sa vision pour les quatre prochaines années.

La période 2020-2023 annonce de nombreux changements pour le constructeur nippon. Accusant une perte record de plus de 5 milliards d’euros pour 2019-2020, Nissan revoit sa copie et en donne les grandes lignes.

Sportivité et moteur électrique comme ligne de conduite

Nissan va rapidement revoir sa gamme entière, y compris la partie utilitaire. Ainsi le nombre de modèles proposés à la vente sera revu à la baisse passant de 69 à 55.

Au cours des 18 mois qui arrivent, le constructeur va proposer 12 nouveaux modèles dont la nouvelle Nissan Z et le SUV électrique Ariya. Les motorisations électriques seront à l’honneur dans les nouveautés avec un objectif de vendre 1 million de véhicules électriques par an à partir de 2023.

Le SUV électrique sera assemblé à l’usine de Sunderland au côté de la Nissan LEAF et sera vendu aussi en France malgré la réduction du catalogue de véhicules proposés. 2021 devrait par ailleurs être l’année du renouvellement des Qashqai et X-Trail, qui recevront une déclinaison E-Power avec motorisation hybride rechargeable.

L'e-NV200 tire sa révérence

La restructuration du constructeur va engendrer la fermeture de plusieurs usines dont celle de Barcelone en fin d’année ainsi que, par la suite, celle située en Indonésie. Toute la production devrait être réalisée principalement en Thaïlande ainsi qu’en Angleterre. Le constructeur envisage de réduire sa production de 20 % soit environ 5,4 millions de véhicules.

La fermeture de l’usine espagnole de Barcelone engendre l’arrêt de la production l’e-NV200, l’utilitaire électrique proposé par Nissan. Cependant, le constructeur devrait rapidement proposer un nouveau véhicule utilitaire électrique grâce à l’accord avec Renault.

Ainsi, le e-NV250 devrait voir le jour en se basant sur le futur Kangoo électrique. Il sera assemblé en France chez Renault et probablement commercialisé en 2021.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
papem
« ses dernières années »…ça pique les yeux.
strigensky
Ce véhicule me rappelle un artisan qui en possédait un pour les interventions en ville, il avait choisi cette marque car il ne voulait pas payer de location de batterie comparativement à Renault pour la location, il s’était renseigné du prix de la batterie à l’achat et après la garantie suite à des problèmes de faible kilomètres avec la batterie il décide de la remplacer et apprend quelle a augmenté de 7000 euros , il faut savoir que constructeurs change le tarif des pièces de rechanges (pièces non d’entretien courant) aussitôt que les nouveaux modèles ne sont plus garanti.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Le premier mois est offert avec cette excellent forfait mobile à prix MINI
Forfait mobile : vous allez craquer pour cette offre canon chez Free
Profitez de cette licence VPN complète à -63% pour les 2 prochaines années !
Découvrez cette image rare d'une collision de galaxies envoyée par Hubble !
Déjà ? La 5G connecterait 1 milliard d'humains d'ici la fin d'année
Apple donne un nouveau nom à son système dédié à la réalité augmentée, et voilà ce que ça implique
Vous ne rêvez pas ! Le prix de cette clé USB s'effondre bien de -39% sur Amazon
Netflix, Disney+, Apple TV+ : pourquoi tous les services de streaming augmentent-ils ?
Le SMS fête ses 30 ans : comment est-il né, comment a-t-il grandi et... va-t-il bientôt mourir ?
Top 5 des applications à essayer ce week-end !
Haut de page