Le dernier cadeau d’Hawking : la preuve des univers parallèles ?

19 mars 2018 à 08h46
0
Le 14 mars 2018 s'éteignait Stephen Hawking, astrophysicien et génie mondialement connu et apprécié. La communauté scientifique toute entière a rendu hommage au chercheur qui a révolutionné la physique durant toute la deuxième moitié du 20ème siècle. Mais il semblerait que Stephen Hawking préparait une nouvelle révolution : un article qui devrait être publié dans les mois à venir.

L'article, coécrit avec Thomas Hertog, professeur de physique belge dont Hawking a été le directeur de thèse, est intitulé « Une sortie douce de l'Inflation éternelle » (« A Smooth Exit from Eternal Inflation »). Les dernières révisions validées par Stephen Hawking ont été soumises le 4 mars 2018, 10 jours à peine avant sa mort.

Une technique pour prouver l'existence des univers parallèles

La communauté scientifique va avoir les yeux rivés sur ce nouvel article dont on trouve la trace sur le site arXiv... et pour une bonne raison. Il devrait une nouvelle fois révolutionner la physique et on sait qu'Hawking, bien qu'ayant le sens de l'humour, n'aurait pas publié un article de ce type sans être quasiment certain de ses résultats. Or, dans cet article, Hawking et Hertog proposeraient tout simplement une technique pour prouver l'existence d'univers parallèles.

Pour faire simple, d'une part car le sujet est extrêmement compliqué et d'autre part car l'article n'a pas été publié, Hertog et Hawking estiment que l'existence des univers parallèles est mesurable. La preuve se trouverait dans la radiation rémanente du big bang. Selon eux, bien que le papier soit purement théorique, une sonde spatiale équipée des capteurs adéquats pourrait être en mesure de capter cette radiation et donc de prouver l'existence des univers parallèles.

Hawking


Un article digne du prix Nobel

L'article est déjà considéré comme pouvant être une révolution dans le champ de recherche puisque, si on en croit Thomas Hertog, il veut « transformer l'idée d'un multivers en un cadre scientifique qu'il est possible de tester ». Une fois vérifié et publié, l'article pourrait donc ouvrir la voie à un champ de recherche encore inconnu.

Pour certains spécialistes, l'article serait si important et si révolutionnaire qu'il pourrait qualifier Thomas Hertog pour le Prix Nobel. Malheureusement, ce ne sera pas le cas pour Stephen Hawking : le règlement du Prix Nobel stipule qu'il est impossible de le donner à titre posthume. À moins qu'une exception ne soit faite, peut-être à titre symbolique, pour l'un des plus grands esprits du 20ème siècle ?

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top