Elon Musk : coloniser Mars, un gage de notre survie

Par
Le 13 mars 2018
 0
Elon Musk, le « cerveau » derrière SpaceX et Tesla, a récemment déclaré que selon lui, coloniser Mars était indispensable pour la survie de notre espèce, au cas où une troisième guerre mondiale se déclarait.

Pour Elon Musk, vu la distance qui sépare la Planète Rouge de la Terre, une colonie humaine sur Mars a plus de chances de survivre comparé à une colonie sur la Lune.

Elon Musk souhaite qu'il y ait une « réserve de civilisation humaine » en dehors de la Terre


« Il est important de disposer d'une base autonome sur Mars car il se trouve suffisamment loin de la Terre. Dans l'hypothèse d'une guerre, une telle base a donc plus de chances de survivre comparé à une base sur la Lune », a déclaré Elon Musk le dimanche 11 mars 2018 lors d'une interview publique à la conférence SXSW, qui se tient chaque année à Austin (État du Texas).

« Si une troisième guerre mondiale se déclare, nous voulons être sûrs qu'il y a une réserve d'ADN humain suffisante ailleurs que sur Terre, une civilisation que nous pourrions faire revenir sur Terre et écourter la durée de l'âge des ténèbres », a estimé Elon Musk en répondant aux questions de son ami Jonah Nolan, le co-créateur de la série Westworld de HBO.

elon musk


Selon Elon Musk, les débuts de la conquête de Mars ne seront pas faciles


SpaceX développe actuellement une fusée haute de 100 mètres qui doit pouvoir transporter les humains sur Mars. Son nom : BFR (comme « Big Fucking Rocket »). Elon Musk a néanmoins tenu à mettre en garde sur les chances de succès de ce projet, qu'il n'est pas en mesure de garantir. « Ce sera comme la publicité de Shackleton pour les potentiels explorateurs de l'Antarctique : « Difficile, dangereux, de grandes chances que vous allez mourir, une expérience captivante pour ceux qui survivront ». Ce genre de chose », a-t-il expliqué.

Selon Elon Musk, dans un premier temps, les personnes désireuses de rejoindre cette mission pour Mars seront peu nombreuses. Mais au fur et à mesure qu'un environnement propice à une vie sereine s'y crée, les volontaires ne tarderont pas à se faire connaître.

Voir aussi :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Sciences

scroll top