Ondes gravitationnelles : un second signal détecté

16 juin 2016 à 10h26
0
Un peu plus de quatre mois après une première détection, les instruments du Ligo et du Virgo confirment l'existence des ondes gravitationnelles avec une seconde mesure. Cent ans après les calculs d'Einstein, l'année 2016 est donc bien celle de la validation de cette théorie.

Hier, lors du congrès de la Société américaine d'astronomie à San Diego, les équipes européennes (celles de Virgo) et américaines (celles de Ligo) ont affirmé avoir détecté de nouveaux signaux le 26 décembre dernier, durant une petite seconde.

Lorsqu'un corps se déplace, il génère une déformation de la structure de l'espace-temps, et à la manière d'une pierre jetée dans un lac. Cette déformation se propage dans le cosmos, créant ainsi ce qu'on appelle les ondes gravitationnelles. Lorsqu'un phénomène extrêmement énergétique se produit, les ondes générées sont en théorie détectables. L'effondrement d'un système binaire (étoile dans un trou noir, deux étoiles à neutrons qui se percutent, deux trous noirs qui fusionnent...) ou l'explosion d'une supernova sont de bons candidats en la matière.

Pour détecter ces ondes, les dispositifs du Virgo et du Ligo utilisent deux faisceaux laser synchronisés entre eux et qui parcourent deux tunnels perpendiculaires de quatre kilomètres de long chacun. La synchronisation des deux faisceaux est vérifiée périodiquement. Si une onde gravitationnelle se propage au sein de ce dispositif, elle désynchronise les deux rayons.

08310092-photo-ondes-gravitationnelles.jpg

Le 14 septembre 2015, les deux sites américains du Ligo, distants de 3 000 kilomètres de distance, observent un décalage de 7 millisecondes conforme à ce que prévoit la théorie (voir Des ondes gravitationnelles ont bien été détectées). Le 26 décembre dernier, c'est une différence de 1,1 milliseconde qui a été mesurée par Virgo. Un chiffre lui aussi conforme à celui que l'on obtient via les équations d'Einstein.

Cette nouvelle détection est importante, car elle concerne un autre objet céleste que lors de la première mesure. « C'est un soulagement d'avoir pu avoir une confirmation sur des phénomènes différents », indique au Monde Nicolas Arnaud, chercheur du CNRS au laboratoire de l'Accélérateur linéaire d'Orsay, membre de Virgo.

L'ère de l'astronomie des ondes gravitationnelles semble donc bien avoir sonné. Un bond en avant pour les scientifiques, qui peuvent par ce biais accéder indirectement, mais à très longues distances, à des événements extrêmes, pour mieux en comprendre le fonctionnement.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top