Cet émulateur utilise l’intelligence artificielle pour localiser des jeux jamais traduits

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
02 septembre 2019 à 21h24
8
RetroArch
© RetroArch

Si la plupart des jeux vidéo sont accessibles a minima en langue anglaise, il est tout un pan de la création vidéoludique qui reste inaccessible au commun des mortels faute de localisation adaptée. RetroArch se propose de régler ce problème grâce à l'intelligence artificielle.

Le célèbre émulateur inaugure, avec sa version 1.7.8, un outil permettant la traduction en temps réel du texte des jeux vidéo ne disposant pas d'une localisation officielle.

Un service qui repose sur Google Translate

Par défaut, l'outil de RetroArch est capable de traduire du japonais en anglais et vice-versa. Mais l'éditeur explique que l'utilisateur peut définir la langue source et celle de sortie très facilement. Quant au résultat, il dépend intégralement de la qualité des traductions fournies par les services de Google.


© YouTube (LibRetro)


Très concrètement, le service permet, une fois qu'il est activé, d'afficher en surimpression, sur les bulles de texte, la version traduite de celui-ci. Notez malgré tout que pendant ces moments de conversion du texte, le jeu se met en pause. Rien de bien grave en comparaison du champ des possibles offert par l'initiative de RetroArch.

Via : Kotaku
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
7
Nehi
Donc très moyen voir pas terrible du japonais vers l’anglais. Je salue l’initiative tout de même.
GRITI
Dans l’absolu, je trouve le principe vraiment pas mal !!! J’espère que Recalbox fera la même chose .
Vanilla
Si tu avais lu l’article… un petit effort tout de même et tu aurais vu ceci:<br /> Mais l’éditeur explique que l’utilisateur peut définir la langue source et celle de sortie très facilement<br />
nirgal76
Cet article mélange localisation et traduction, qui n’ont pas tout à fait la même signification. Là, on est sur de la “simple” traduction.
JeXxx
“intelligence artificielle” … S’ils vous plaît, arrêtez avec ce terme !<br /> Un peut de culture ça ferait pas de mal : https://www.blogdumoderateur.com/interview-intelligence-artificielle-mythes-realites/
GRITI
@JeXxx<br /> Lien très intéressant. Merci.<br /> Malheureusement, Clubic ne fait que suivre la mode verbale (marketing) qui met l’IA a toutes les sauces. Pour le moment, ça fait vendre (ou cliquer, c’est selon…).<br /> Là, en l’occurrence, pour moi, le titre est fait pour que l’on clique sur le lien:<br /> **CET EMULATEUR utilise l’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE pour localiser des jeux JAMAIS traduits<br /> Même si je peux comprendre l’envie de vouloir attirer les internautes sur des pages d’articles pour générer des revenus, je n’approuve pas la méthode.<br /> Le titre aurait pu être:<br /> L’émulateur RetroArch propose désormais la traduction en temps réel du texte des jeux vidéo<br /> Pour moi cela était largement suffisant comme titre.<br /> Mais ce n’est que mon point de vue, personnel à moi .
GRITI
@mokocchi<br /> L’idéal je trouve serait que l’émulateur arrive à recompiler le jeu en ayant traduit tous les textes directement dans la rom…dans la langue demandée. Mais je pense que là, on serait à un autre niveau tant du point de vue de la puissance nécessaire (pas sûr qu’un Raspberry suffirait…) que du codage de l’émulateur.
Nmut
L’article que tu donnes ne contredit pas le fait que l’on peut parler d’IA ici aussi. On a une IA faible mais une IA tout de même dans le sens de l’apprentissage plus ou moins automatique et d’une similation d’un comportement cognitif humain (la traduction ne peut se faire facilement par de l’algorithmie basique).
Nehi
Je ciblais spécifiquement ce genre de traduction car Google Translate est une quiche quand il s’agit de traduire à partir de cette langue.
JeXxx
L’IA aujourd’hui c’est quoi ? Juste des scripts et des conditions. Il n’y a aucune intelligence ou réflexion que pourrait réaliser un ordinateur sans lui donner un ordre précis. La pseudo ‘IA’ qu’il y a aujourd’hui est juste alimenté par des bases de données remplis d’informations. Et ne se sert que de ça puisqu’elle ne sait rien faire d’autre. Au final ce ne sont que des scripts.<br /> Une IA qui est spécialisée dans l’automobile ne possédera qu’une quantité de donner lié à l’automobile. Si demain quelque chose de nouveau sort dans ce domaine, l’IA n’en connaîtra même pas le moindre détail. Pour qu’elle le sache il faut quoi ? Lui apprendre. Fait sortir cette IA de sa “zone de confort” elle plantera totalement. Et la différence est la, si ça devait être une vraie IA alors elle s’adapterait. Elle apprendrai d’elle même, elle ne planterait jamais.<br /> Le jeu de Go, une IA (AlphaGo) ? Non un programme qui est programmé à s’entraîner à une tache unique et sauvegarder toutes les parties, les combinaisons, les choix etc … Qu’elle aura retenu. Le seul avantage qu’elle a c’est qu’elle peut calculer beaucoup plus de coup en avance que l’humain.<br /> Aujourd’hui l’IA n’est qu’une quantité de script énorme.<br /> C’est juste plus jolie de dire IA que script et plus vendeur.
Nmut
Je reconnais que le terme IA est un peu trop utilisé.<br /> N’empêche que tout process d’apprentissage permettant de donner des résultats sur des données non prévues EST une IA.<br /> Je ne sais pas si tu as déjà manipuler des IAs, même basiques (on peut se faire facilement un petit réseau de neurones de reconnaissance d’images ou de caractères par exemple, on trouve des exemples sur le net). C’est justement le coté non scripté qui donne son sens au terme IA. Certes l’humain reste au coeur du processus de dimensionnement et d’apprentissage mais la reconnaissance elle n’est pas maitrisée ni guidée, aucun algorithme n’est utilisé dans le choix du résultat.<br /> Je pense que ta confusion vient de la définition de l’intelligence qui est trop vague alors qu’elle couvre plein de notions comme l’intuition, la logique, les émotions, … Les IA ne couvrent qu’un sous-ensemble de la partie logique (en ce rapprochant de la logique floue comme la logique humaine), mais commence aussi à s’approcher de l’intuition (association d’idées).<br /> C’est d’ailleurs intéressant de voir que les IAs sont souvent problématiques dans le domaine scientifique car les résultats obtenus ont souvent des biais que l’on peut rapprocher des biais cognitifs humains (certes souvent du à la sélection des données d’apprentissages) mais aussi par les approximations et raccourcis que font souvent les humains pour résoudre un problème. Sans compter que l’on ne “sait” pas comment le problème a été résolu ce qui est gênant quand on a besoin de “prouver” un résultat…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Gmail : Google va introduire une fonctionnalité qui vous prévient en avance de l'absence du destinataire
Plus de 50% des ordinateurs dans le monde tournent sous Windows 10
Dieselgate : Volkswagen accepte de rembourser les propriétaires de ses véhicules incriminés
Apple : en 2020, l’iPad Pro pourrait se doter d’un capteur 3D ToF
Apple va remplacer les écrans cassés d'Apple Watch
Le compte Twitter de son patron, Jack Dorsey, a été piraté
AMD : sur GeekBench, deux puces EPYC 7742 mettent à mal quatre Intel Xeon 8180M
🔥 Casque Bluetooth Sony WH-1000XM3 en promo chez Rakuten
Haut de page