Enfants, ados : les jeux vidéo ont des effets bénéfiques pour leur cerveau !

30 octobre 2022 à 11h30
31
© Kelly Sikkema / Unsplash
© Kelly Sikkema / Unsplash

Une étude lie la pratique du jeu vidéo chez les enfants à des améliorations cognitives, notamment pour l'attention et la mémoire.

Les jeux vidéo peuvent avoir des effets bénéfiques sur le cerveau des plus jeunes : telle est la conclusion d'une étude baptisée Association du jeu vidéo avec les performances cognitives chez les enfants, publiée par JAMA Network.

Des bénéfices pour l'attention et la mémoire

« Les résultats de cette étude cas-témoin de 2 217 enfants ont montré une amélioration des performances cognitives chez les enfants qui jouaient aux jeux vidéo par rapport à ceux qui n'y jouaient pas », affirment les chercheurs.

Des différences claires relatives au niveau d'oxygène dans le sang ont été associées à la pratique jeu vidéo, et les enfants joueurs avaient des niveaux d'activité plus élevés dans les parties du cerveau associées à l'attention et à la mémoire.

En pratique, les jeunes de l'étude qui s'adonnaient au jeu vidéo ont réalisé avec plus de réussite des tâches associées à la mémoire et au contrôle des impulsions que ceux qui n'y jouaient pas du tout.

Le jeu vidéo meilleur que la télévision ?

Ce n'est pas la première étude à livrer de telles conclusions, mais son ampleur donne encore plus de poids à l'idée que les jeux vidéo peuvent être profitables aux jeunes générations. Les scientifiques mettent tout de même en garde en précisant qu'ils mettent ici en avant une tendance et qu'ils n'ont pas encore été capables d'identifier une preuve d'une relation causale directe entre la pratique du jeu vidéo et des améliorations cognitives.

Bader Chaarani, l'auteur principal de la recherche, ajoute qu'il n'a pas fait de distinction entre les genres de jeux vidéo. Néanmoins, il a remarqué que la majorité des enfants se tournaient vers des jeux de tir et d'action-aventure rapides plutôt que vers des jeux de logique plus lents.

Il estime également que le jeu vidéo n'est probablement pas pire que le visionnage de la télévision, voire qu'il est meilleur. Interrogée par CNN, Jenny Radesky, directrice de la pédiatrie comportementale et du développement à la faculté de médecine de l'université du Michigan, rappelle que de nombreuses études lient le jeu vidéo au bien-être mental.

Source : CNN

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (31)

oudiny
Enfants, Ados, … et Adultes non ? on apprend tout au long de notre existance donc ça ne se limite pas aux 2 catégories pré citées -je pense-
gamez
Une étude lie la pratique du jeu vidéo chez les enfants à des améliorations cognitives, notamment pour l’attention et la mémoire.<br /> heinnnnnn ???<br /> ils sont plus capables de se concentrer assez longtemps pour lire un livre parce que ca ne flashe pas dans tous les sens comme sur un écran.<br /> cette étude est vraiment fiable? xD
ChezDebarras
voici les jeux vidéos utilisés pour l’étude : Programme d’entraînement cérébral du Dr Kawashima, Fritz Chess 17, LeapFrog LeapLand Adventures, Virtual Valerie (pour apprendre l’anatomie)
yam103
Jeux vidéo ou pas, si on « muscle » le cerveau, il n’y a pas de miracle: l’entraînement à une activité va indubitablement améliorer les performances au fil du temps.
SlashDot2k19
Quand tu regardes la tv, tu fais rien, pas besoin de réfléchir…
gamez
personne n’a dit que la tv améliore la concentration
Francis7
Les performances sont toutes relatives si l’on ne valorise pas la réussite scolaire avant tout, c’est le plus important. C’est l’intérêt pour le matériel académique qui importe pour un apprentissage viable.
madforger
Qu’est ce qui faut pas lire pour justifier le crétinisme profond des gamins et des ados d’aujourd’hui, des champions des reflexes conditionnés, en gros des super autistes…
kast_or
"les enfants joueurs avaient des niveaux d’activité plus élevés… dans les parties du cerveau”<br /> Ouf, j ai cru qu’ils allaient nous faire croire qu’ils faisaient plus d’activité physique
tux.le.vrai
j’ai vu passer cette info passer à la TV, et le test était une sorte de jeu vidéo (réactivité, analyse de l’image …)<br /> donc forcément, les joueurs sont plus entrainés.<br /> On aurait pu faire le test avec<br /> une analyse de texte d’un grand auteur<br /> des exercices de maths<br /> des tests de logiques<br /> de la compréhension d’une langue étrangère<br /> du niveau de réflexion face à un problème de société.<br /> Et encore, là je tape haut.<br /> Un simple test de lecture ou un peu de calcul mental aurait très vite suffit.<br /> Donc, oui, le jeu vidéo peut développer bénéfiquement certaines capacités<br /> c’est pas pour autant qu’il faut occulter le reste,<br /> Avec surdose, cela ne peut qu’abrutir les joueurs, qui se coupent d’autres centre d’intérêts, quand cela ne les transforme pas purement et simplement en zombies amorphes obèses.<br /> (j’exagère pour bien faire comprendre mon idée)
PBMatcho
Pas besoin de faire tout un article pour ca, le Titre et la Fin suffi !! :DDD<br /> Enfants, ados : les jeux vidéo ont des effets bénéfiques pour leur cerveau !<br /> … en cas de surdose, celà ne peut qu’abrutir les joueurs, qui se coupent d’autres centre d’intérêts, quand celà ne les transforme pas purement et simplement en zombie amorphes obèses.
tux.le.vrai
(merci pour la citation, mais j’ai corrigé les fautes de mon coté )
ben.j
Si le sujet vous intéresse , il y a un ouvrage tres documenté<br /> La Fabrique du crétin digital<br /> Extrait<br /> La consommation du numérique sous toutes ses formes – smartphones, tablettes, télévision, etc. – par les nouvelles générations est astronomique. Dès 2 ans, les enfants des pays occidentaux cumulent chaque jour presque 3 heures d’écran. Entre 8 et 12 ans, ils passent à près de 4 h 45. Entre 13 et 18 ans, ils frôlent les 6 h 45. En cumuls annuels, ces usages représentent autour de 1 000 heures pour un élève de maternelle (soit davantage que le volume horaire d’une année scolaire), 1 700 heures pour un écolier de cours moyen (2 années scolaires) et 2 400 heures pour un lycéen du secondaire (2,5 années scolaires).<br /> Contrairement à certaines idées reçues, cette profusion d’écrans est loin d’améliorer les aptitudes de nos enfants. Bien au contraire, elle a de lourdes conséquences : sur la santé (obésité, développement cardio-vasculaire, espérance de vie réduite…), sur le comportement (agressivité, dépression, conduites à risques…) et sur les capacités intellectuelles (langage, concentration, mémorisation…). Autant d’atteintes qui affectent fortement la réussite scolaire des jeunes.<br /> « Ce que nous faisons subir à nos enfants est inexcusable. Jamais sans doute, dans l’histoire de l’humanité, une telle expérience de décérébration n’avait été conduite à aussi grande échelle », estime Michel Desmurget. Ce livre, première synthèse des études scientifiques internationales sur les effets réels des écrans, est celui d’un homme en colère. La conclusion est sans appel : attention écrans, poisons lents !
keyplus
ça a surtout des bénéfices pour le porte monnaie des studios de jeux et des fabriquant de consoles​:upside_down_face:
KlingonBrain
heinnnnnn ???<br /> ils sont plus capables de se concentrer assez longtemps pour lire un livre parce que ca ne flashe pas dans tous les sens comme sur un écran.<br /> cette étude est vraiment fiable? xD<br /> Mouais, en même temps, le jeu vidéo est arrivé dans les foyers au début des années 80.<br /> A l’époque, beaucoup de gens pensaient que ça abîmait les yeux et que ça rendrait les enfants idiot.<br /> Avec le recul, rien de tout cela ne s’est produit.<br /> Au passage, il est faux de croire que les jeux vidéo ne permettraient pas de travailler la concentration. Essayez donc de gagner sans cette qualité la.
gamez
tu parles d’un truc où à l’époque on se projetait dans le futur et qui n’était pas vérifiable au moment où on le disait<br /> ici on parle d’un truc qui est vérifiable dans le présent.
_Troll
Elden ring, les lapins cretiens, geomerty war, call of duty : - )
tfpsly
gamez:<br /> heinnnnnn ???<br /> ils sont plus capables de se concentrer assez longtemps pour lire un livre parce que<br /> Sans négation (ne sont plus…), ta phrase dit l’inverse de ce que tu sembles vouloir dire (ils sont +).<br /> Peut-être que tu aurais dû plus jouer aux jeux vidéos?
ld9474
J’aimerai bien savoir comment cette étude a été menée. Je leur prête mon fils une semaine, ils verront l’effet des jeux vidéos en live ! Pas besoin de métriques le ressenti est immédiat. Solution: limiter le temps de jeu sur écran. Si l’enfant a besoin de jouer, il y a des jeux de société qui développent aux aussi des capacités. Un truc tout bête, le jeu des 7 familles à plusieurs
tfpsly
ld9474:<br /> J’aimerai bien savoir comment cette étude a été menée.<br /> Toute les études sur JV vs développement cérébral ou vs aggressivité/criminalité ont démontré le même résultat : le JV est lié à un meilleur développement de la reconnaissance et de la logique, et une baisse de l’aggressivité/la criminalité.<br /> Comme tout, il y a bien sûr des exceptions à la norme; un cas particulier ne démontre rien.
epodotcom
Super, et peut on également parler de ceux (beaucoup trop nombreux) qui font la une des fais divers après avoir trop joué à des jeux violents, sanglants où pour gagner il faut être le roi des voyoux ??
fox-idcom
Bah c’est comme tout , à dose modérée , je ne pense pas que les JV soient nocifs , au contraire ; en revanche , c’est sûr que l’ado qui va passer 12h par jour sur un MMO c’est moyen
MHC
Ce qui est merveilleux dans tout cela c’est que bien qu’une étude sérieuse montre des résultats factuels sur les bienfaits des jeux vidéo, beaucoup viennent citer des pseudos psychologues qui se sont érigés en gourous influenceurs alors qu’ils ont un quasi néant en termes de qualités scientifiques.<br /> Le pragmatisme veut qu’on prouve ce que l’on affirme sinon, c’est du pur crétinisme dogmatique un peu comme la chasse aux sorcières contre le nucléaire depuis 30-40 ans qui a été menée contre toute rationalité et raison au regard du très faible bilan carbone du nucléaire.
ld9474
C’est pourquoi je demande comment l’étude a été menée.<br /> Perdre à un jeu c’est de la frustration. Cette frustration peut entrainer de la colère/violence derrière. C’est pourquoi je suis curieux de voir comment ils démontrent la baisse d’agressivité ou les augmentation cognitives. Jouer à Doom ou assimilté ne rend pas plus « intelligent », pas plus que jouer à Fifa. Donc questions toutes bêtes:<br /> Quels jeux ont été testés<br /> Quelle est la population testée (répartition par âge, par niveau scolaire etc.)<br /> Bref quelques infos qui nous permettent d’appréhender le résultat obtenu et ne pas avoir un simple: Les jeux vidéos developpent le cerveau…<br />
tfpsly
ld9474:<br /> C’est pourquoi je demande comment l’étude a été menée.<br /> Tu poses beaucoup de questions mais ne fait aucun effort pour y répondre. Le lien vers la source est en bas de l’article, et la source a un lien vers le papier de l’étude.
gamez
tfpsly:<br /> Peut-être que tu aurais dû plus jouer aux jeux vidéos? <br /> Peut-être que justement j’ai trop joué aux jeux vidéos?
phoenix2
Les jeux vidéo ont des effets bénéfiques pour leur cerveau, mais néfaste sur le physique.
ld9474
Merci je n’avais pas fait attention au lien. J’y lis des conclusions pas si tranchées:<br /> « However, the researchers note that they did not find evidence of a direct causal relationship between video games and cognitive improvements »<br /> « Parents and teens who see these results should know that most research suggests that some daily video gaming (like 1-2 hours on weekdays) is linked with better mental well-being »<br /> « We can’t extrapolate these results to assume, however, that more video gaming will lead to better impulse control or working memory in non-screen contexts »
ben.j
Il y a des etudes qui se contredisent<br /> Tout depend des parametres et de ce que l’auteur souhaite demontrer<br /> Jouer a super mario 100 fois rend meilleur a…. Super mario<br /> Ce n’est pas evident de trouver une application pratique ds la vie<br /> D’autre part il faut considérer le temps passé sur un jeu (et le temps passe tres tres vite qd on joue)<br /> N’y aurait il pas une activité plus bénéfique ?
ron333
Si on prend pour comparaison des enfants qui regardent passivement la télé, alors cette étude n’a rien de rassurant. Cette étude pourrait simplement démontrer que les jeux vidéos sont une activité moins mauvaise qu’une autre très répandue.<br /> Qui pourra me faire croire qu’un gamin qui tire pendant des heures sur des monstres virtuels développera mieux son intelligence qu’un gamin qui s’exerce à démonter et remonter un moteur, fabriquer un circuit électrique, ou dessiner ce qui lui passe par l’imagination ?
Voir tous les messages sur le forum