Etude : l'économie virtuelle, une aide pour les pays pauvres ?

11 avril 2011 à 12h46
0
00FA000004161256-photo-gold-farmers-en-chine.jpg
Selon une étude publiée vendredi par la Banque Mondiale, le marché des biens virtuels valait 3 millliards de dollars en 2009. Une économie parallèle qui serait constituée à 75% par le gold farming présent sur les jeux en ligne.

Le gold farming (collecte d'or) est une pratique qui consiste à abattre les mêmes monstres et effectuer les mêmes quêtes rémunératrices dans un jeu en ligne, pour amasser rapidement de l'or virtuel dans le but de le revendre par la suite à d'autres joueurs, contre des deniers réels. Paradoxalement, si la Banque Mondiale estime que cette pratique constitue 75% du marché de biens virtuels, elle est dans la plupart des cas illégale, les transactions se faisant à l'insu des éditeurs de jeux qui ne contrôlent rien de ce marché.

Néanmoins, l'étude révèle que le gold farming constituerait la source de revenus de 100 000 personnes en Chine et au Vietnam, dont le travail consiste donc à récolter de l'argent sur des jeux populaires comme World of Warcraft ou Lineage II. Le « farming » manuel ne représenterait cependant que 30% du secteur, le reste étant à 50% géré par des « bots », des joueurs virtuels, et les 20% correspondant à du piratage de comptes.

Le rapport estime qu'encourager la pratique du gold farming - ainsi que celle du powerleveling, qui consiste à confier l'évolution de son personnage virtuel à un tiers réel, rémunéré - permettrait donc à des travailleurs précaires, sans réelles compétences professionnelles et issus de pays pauvres ou en développement d'en vivre. Par ailleurs, le retour au « producteur » - à savoir le « farmer » - s'avère plus conséquent que dans d'autres secteurs : l'étude prend l'exemple du marché du café, dont le marché est estimé à 70 milliards de dollars, mais dont seulement 5,5 milliards reviennent au final aux pays producteurs. « Les analyses suggèrent que dans le secteur des services de jeux, les producteurs peuvent percevoir jusqu'à 70% des revenus obtenus à partir de clients finaux. Par rapport à l'industrie mondiale du café, l'économie virtuelle semble donc avoir un impact plus bénéfique sur le développement » suggère l'étude. A condition que les éditeurs soient tolérants...

D'une manière plus générale, l'étude de 75 pages (PDF) met en lumière qu'un quart des adeptes des jeux en ligne massivement multijoueur ont déjà payé pour du contenu virtuel, qu'il s'agisse d'argent ou d'objets utilisables online.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top