La transition écologique de l'industrie chimique va demander beaucoup d'énergie renouvelable

25 mai 2019 à 15h00
2
Industrie chimique
© Shutterstock.com

Une récente étude montre que la transformation de l'industrie chimique pourrait contribuer à réduire les émissions globales de CO2. Cela mobiliserait néanmoins une immense quantité d'énergie renouvelable.

L'industrie chimique consomme aujourd'hui 10% de l'énergie finale mondiale et représente 75% des émissions de gaz à effet de serre. Les solutions pour assainir la fabrication des produits chimiques constituent ainsi un véritable enjeu dans la transition écologique.

Une industrie chimique "bientôt verte" ?

Des chercheurs d'universités allemandes et californiennes se sont penchés sur le sujet. Ils ont analysé 20 produits chimiques fabriqués à partir d'hydrocarbures faits de combustibles fossiles. Parmi ces produits, on retrouve le paraxylène, le toluène, le propylène, le méthane et bien d'autres, tous riches en carbone.

Après avoir observé leurs compositions, les chercheurs se sont attachés à examiner comment ces produits chimiques industriels pourraient être formés sans le concours de combustibles fossiles. Ils ont alors mis en évidence la possibilité de recréer un hydrocarbure synthétique, à partir de la captation de CO2 et de la transformation du dioxyde de carbone au moyen d'électricité renouvelable.

Deux méthodes de création de produits chimiques à base de carbone capturé apparaissent, classées selon leur « niveau de maturité technologique » (Technology Readiness Level, soit l'échelle de mesure permettant d'établir le niveau de développement d'une technologie) :

  • La première, qui fait état d'un haut niveau de maturité technologique, pourrait être mise en place dans un avenir proche, mais n'aurait qu'un faible impact sur les émissions de gaz à effet de serre.
  • La seconde, elle, est encore à un faible niveau sur l'échelle TRL, nécessitant par conséquent plus de temps d'études et de recherche avant de pouvoir être déployée. A terme, en revanche, elle pourrait rendre l'industrie chimique neutre pour le climat.

Possède-t-on suffisamment d'énergie renouvelable ?

Le bémol de ces découvertes vient du fait qu'une immense quantité d'énergie renouvelable est nécessaire pour créer des hydrocarbures synthétiques « verts » à partir du CO2 capté. Il faudrait ainsi augmenter la production d'électricité verte de 126% pour mettre en place la première méthode (haut niveau TRL), et de 222% pour développer la seconde. Un objectif qui pourrait être atteignable en 2030.

En outre, la captation de carbone pour rendre l'industrie chimique plus respectueuse de l'environnement pourrait également devenir un facteur de croissance à condition que ces méthodes soient développées à proximité de sources de CO2, dans des zones où seraient installées des énergies éoliennes ou solaires hors réseau. L'Afrique, l'Australie et l'Amérique du Sud, seraient alors des zones idéales puisque la quantité d'énergie renouvelable disponible y est 50 fois supérieure à la demande actuelle en énergie primaire.

Enfin, peut-être que la véritable solution pour rendre l'industrie chimique plus verte réside non pas dans l'adoption d'une seule méthode, mais bel et bien dans la combinaison de plusieurs d'entre elles. Une seule ne pourrait suffire à opérer la réduction d'émission de dioxyde de carbone dont notre planète a besoin.

Source : Arstechnica.com
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

AIDA64, l'outil de bench et de diagnostic, disponible en version 6.0
Google lance la livraison de repas directe depuis Search, Maps et l'Assistant
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
🔥 Free, RED, B&You, Sosh : les forfaits 4G à prix cassés
Le serveur test de PlayerUnknown's Battlegrounds arrive sur consoles
42 pays adoptent des normes pour une IA plus
🔥 Bon plan : Samsung Galaxy A7 à moins de 250€
Skoda lance la CITIGO-e iV, une toute électrique à moins de 20 000 $
Apple lancera bien trois nouveaux iPhone en septembre prochain
Haut de page