Pollution automobile : l'UE fixe un objectif de -40% d'émissions de CO2 d'ici 2030

06 octobre 2018 à 15h02
0
pollution

Les législateurs de l'UE ont récemment soutenu une politique ambitieuse : réduire de 40% les émissions de dioxyde de carbone en provenance des voitures d'ici 2030.

Les débats auront été animés et se seront prolongés jusqu'au bout de la nuit. Mais c'est chose faite : mercredi dernier, les législateurs de l'UE ont officiellement soutenu une politique visant à réduire la pollution automobile de 40 % d'ici l'année 2030.

Ambition ou utopie ?

Pour Bernhard Mattes, président de l'association automobile allemande VDA, cet objectif est tout simplement inatteignable : « Le Parlement européen fixe des objectifs totalement irréalistes. Elle ne tient pas compte de la faisabilité technique et économique. Les objectifs ne peuvent pas être atteints dans ce laps de temps ».

On ne peut s'empêcher, en prenant connaissance de cet objectif, de penser à la politique mise en place par la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui souhaite la fin des véhicules thermiques dans sa ville d'ici 2030. Une volonté vivement critiquée par un grand nombre de Parisiens, qui ne voient pas vraiment comment ils pourraient tous se procurer une voiture électrique dans les dix prochaines années.

Le lobby de l'automobile s'inquiète lui aussi et a clairement indiqué qu'une telle politique conduira inexorablement à des suppressions d'emplois.

essence

Certains pays veulent aller encore plus loin

Mais si les objectifs fixés par Bruxelles semblent surréalistes pour certains, des pays - comme la France - souhaitent aller encore plus loin.

En effet, depuis la récente étude ayant mis en lumière le fait que les constructeurs automobiles tricheraient lors des nouveaux contrôles de pollution de leurs véhicules, les législateurs de l'UE ont également ajouté un amendement exigeant que les chiffres qu'ils annoncent soient désormais vérifiés par rapport aux essais sur route. Un amendement qui introduit également un système de crédit pour les constructeurs automobiles afin d'encourager le déploiement de véhicules électriques, ainsi que des amendes en cas de dépassement des limites de CO2.

Ainsi, dans le cadre de ce plan, les constructeurs automobiles seraient en mesure d'abaisser leurs objectifs de réduction des émissions de CO2 en atteignant un objectif de référence pour la vente de véhicules à émissions nulles ou faibles par rapport à leurs ventes totales de voitures neuves. Un objectif fixé à 20% dès l'année 2025, puis 35% à partir de 2030.

Une nouveauté contestée à son tour par le lobby de l'automobile, dont Erik Jonnaert, directeur de l'ACEA (European Automobile Manufacturers' Association), a déclaré : « Le vote d'aujourd'hui risque d'avoir un impact très négatif sur l'emploi tout au long de la chaîne de valeur automobile. Cela forcerait l'industrie à une transformation dramatique en un temps-record. »
34 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top