Ça y est, Barbie sait développer des jeux vidéo !

01 février 2016 à 15h28
0
La gamme de Barbie cuvée 2016 fait entrer un peu plus la célèbre poupée dans la vie active. Au programme notamment, une version développeuse de jeux vidéo.

« You can be everything » clame la collection de poupées Barbie officialisée la semaine dernière par la marque Mattel. On peut donc être tout ce qu'on veut en jouant à la poupée, y compris présidente ou vice-présidente. Mais surtout, un peu plus glamour dans le petit monde des technologies, on peut désormais se la jouer développeuse de jeux vidéo grâce à une poupée « carrière de l'année » qui sortira cet été dans le commerce.

Cette nouvelle profession pour Barbie, 56 ans au compteur, s'ajoute à toute une série de changements bienvenus, notamment en termes de morphologie et d'origines ethniques, Mattel ayant résolument voulu dépoussiérer l'image de sa poupée. Barbie développeuse sera vraisemblablement rousse, aura le look jeans-tee shirt, le casque vissé sur la tête et l'ordinateur portable vaillant. On n'échappe pas à certains clichés, mais il faut rappeler qu'on revient de loin.

0258000008328856-photo-barbie-mattel.jpg

Inspectrice des travaux finis



En effet, difficile, face à l'annonce de cette poupée geek, de ne pas repenser à la polémique survenue fin 2014, lorsqu'Internet a découvert l'existence du livre pour enfants Barbie : I can be a computer engineer. Initialement publié en 2010, ce livre mettait en avant une Barbie devant développer un jeu vidéo. Mais n'ayant pas les connaissances nécessaires, elle s'entourait alors d'amis masculins qui se retrouvaient, au final, à faire tout le boulot. Au final, Barbie se contentait de récolter le fruit d'un travail dont elle n'avait été que l'inspectrice des travaux finis.

Une situation qui avait vivement fait réagir les internautes, dont un grand nombre avait alors entrepris de réécrire complètement l'histoire, pour donner à Barbie un rôle valorisant. Un bad buzz qui avait poussé Mattel à communiquer : « Le portrait fait de Barbie dans cette histoire spécifique ne reflète en rien la vision qu'a la marque de ce personnage. Nous croyons que les petites filles doivent être encouragées à comprendre que rien ne leur est interdit et qu'elles vivent dans un monde sans limite. »

0258000007816153-photo-11-barbie-ing-nieure.jpg

Les temps, changent, Barbie aussi : on espère juste qu'elle n'est pas en train de développer la suite de Candy Crush Saga et qu'elle planche plutôt sur Half-Life 3.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Bill Gates considère que
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
scroll top