Ça y est, Barbie sait développer des jeux vidéo !

01 février 2016 à 15h28
0
La gamme de Barbie cuvée 2016 fait entrer un peu plus la célèbre poupée dans la vie active. Au programme notamment, une version développeuse de jeux vidéo.

« You can be everything » clame la collection de poupées Barbie officialisée la semaine dernière par la marque Mattel. On peut donc être tout ce qu'on veut en jouant à la poupée, y compris présidente ou vice-présidente. Mais surtout, un peu plus glamour dans le petit monde des technologies, on peut désormais se la jouer développeuse de jeux vidéo grâce à une poupée « carrière de l'année » qui sortira cet été dans le commerce.

Cette nouvelle profession pour Barbie, 56 ans au compteur, s'ajoute à toute une série de changements bienvenus, notamment en termes de morphologie et d'origines ethniques, Mattel ayant résolument voulu dépoussiérer l'image de sa poupée. Barbie développeuse sera vraisemblablement rousse, aura le look jeans-tee shirt, le casque vissé sur la tête et l'ordinateur portable vaillant. On n'échappe pas à certains clichés, mais il faut rappeler qu'on revient de loin.

0258000008328856-photo-barbie-mattel.jpg

Inspectrice des travaux finis

En effet, difficile, face à l'annonce de cette poupée geek, de ne pas repenser à la polémique survenue fin 2014, lorsqu'Internet a découvert l'existence du livre pour enfants Barbie : I can be a computer engineer. Initialement publié en 2010, ce livre mettait en avant une Barbie devant développer un jeu vidéo. Mais n'ayant pas les connaissances nécessaires, elle s'entourait alors d'amis masculins qui se retrouvaient, au final, à faire tout le boulot. Au final, Barbie se contentait de récolter le fruit d'un travail dont elle n'avait été que l'inspectrice des travaux finis.

Une situation qui avait vivement fait réagir les internautes, dont un grand nombre avait alors entrepris de réécrire complètement l'histoire, pour donner à Barbie un rôle valorisant. Un bad buzz qui avait poussé Mattel à communiquer : « Le portrait fait de Barbie dans cette histoire spécifique ne reflète en rien la vision qu'a la marque de ce personnage. Nous croyons que les petites filles doivent être encouragées à comprendre que rien ne leur est interdit et qu'elles vivent dans un monde sans limite. »

0258000007816153-photo-11-barbie-ing-nieure.jpg

Les temps, changent, Barbie aussi : on espère juste qu'elle n'est pas en train de développer la suite de Candy Crush Saga et qu'elle planche plutôt sur Half-Life 3.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
scroll top