Barbie ne sait pas coder ? Internet lui donne un coup de main ! (màj)

21 novembre 2014 à 07h53
0
Un livre pour enfant mettant en scène la célèbre poupée Barbie fait actuellement parler de lui sur la Toile. Baptisé Barbie : I can be a computer engineer, il montre son héroïne sous un jour pas très glorieux. Heureusement, les internautes ont vite pris la situation en main.

Mise à jour : Alors qu'Amazon a réagi au buzz généré en retirant ce livre des ventes, Mattel s'est fendu d'une explication sur sa page-fan Facebook : « Ce livre a été publié en 2010. Depuis, nous avons retravaillé nos productions. Le portrait fait de Barbie dans cette histoire spécifique ne reflète en rien la vision qu'a la marque de ce personnage. Nous croyons que les petites filles doivent être encouragées à comprendre que rien ne leur est interdit et qu'elles vivent dans un monde sans limite. Nous sommes désolés que ce livre ne reflète pas ces idées. Toutes les histoires de Barbie à venir seront écrites pour inspirer l'imagination des jeunes filles et mettront en scène des Barbies autonomes. »

Publication initiale, le 20 novembre à 14h32 :

Dans Barbie : I can be a computer engineer (Barbie : je peux être une ingénieure en informatique) la célèbre blonde en plastique doit concevoir un jeu vidéo. Le problème, c'est qu'elle ne sait pas coder : elle sait à peine se servir d'un ordinateur. Du coup, Barbie appelle Steven et Brian, deux amis développeurs, à la rescousse pour faire la quasi-totalité du boulot. Et pendant qu'elle envoie des mails à ses collègues depuis l'ordinateur de sa sœur, Barbie trouve le moyen d'installer un virus qui lui fait perdre ses données. Le problème est résolu par l'un de ses amis masculins. A la fin, le jeu vidéo est terminé et Barbie, qui n'a réalisé que la partie graphique, récolte tous les lauriers du travail de l'équipe.
015E000007765657-photo-barbie-ing-nieure-ou-pas.jpg


Sorti en juin dernier, ce livre fait parler de lui depuis plusieurs jours, après avoir été remarqué par différents médias, dont Gizmodo et le Daily Dot. L'une des principales critiques concerne bien évidemment le fait que Barbie est présentée comme une personne tout sauf autonome, qui se repose sur les autres pour atteindre son objectif. Une leçon pas très positive pour les fillettes visées par ce type de publication. « On ne peut pas juste lever les yeux au ciel : c'est un livre insultant, dangereux pour les jeunes esprits, un parfait exemple de la perception qu'on a de la compréhension des nouvelles technos par les femmes et les filles. » estime la scénariste Pamela Ribon, qui a été la première à émettre une critique sur l'ouvrage.

Aidons Barbie, cette noob

Plutôt que de faire enfler une nouvelle polémique sur la représentation du personnage ou sur la manière dont les femmes sont considérées dans le milieu des nouvelles technologies, des initiatives plus ou moins sérieuses se développent autour de la question. Ainsi, Casley Fiesler, une étudiante qui réalise actuellement un doctorat en informatique à Georgia Tech, a entrepris de réécrire les textes du livre. Barbie passe de la débutante qui n'y connait rien (la « noob ») à la codeuse professionnelle, très investie dans son travail. La portée du message change du tout au tout, démontrant au passage qu'on peut faire dire ce qu'on veut aux images.

0190000007765561-photo-barbie-pas-dou-e-en-informatique.jpg


Mais Casley Fiesler n'est pas la seule à avoir réalisé un détournement de l'histoire de base. De très nombreux internautes se sont pris au jeu, comme le souligne The Verge. Sur Twitter, un hashtag nommé #FeministHackerBarbie a ainsi vu le jour. Il permet de découvrir de très nombreux détournements, plus ou moins parodiques. « Non Barbie, tu ne désinstalleras pas Java sur mon PC ! » peut-on lire sur l'une des parodies. Sur une autre, elle demande à son ami Brian de « dégager de son ordinateur » quand ce dernier lui fait une remarque sexiste. Un générateur permettant de concevoir son propre détournement de page de façon très simplifiée alimente le flux, actuellement constant, des parodies.










Barbie est une figure mondialement connue, et un modèle pour des générations de petites filles : on peut donc s'étonner que Mattel ait fait le choix de sortir un tel livre, dont le titre est par ailleurs mensonger. « Si vous lisez Barbie : je veux être une actrice ou La Princesse au petit pois, Barbie sauve à chaque fois la situation, et n'a besoin de l'aide de personne » souligne Pamela Ribon. Mais pour apprendre à coder, ce n'est pas la même musique... Pourtant, à l'heure où des initiations au code sont proposées dans de nombreuses écoles, dont en France, ce genre de message a de bonnes raisons de ne pas passer, surtout auprès d'un jeune public. Heureusement, Internet est là pour venir en aide à Barbie, pas pour lui faire son travail, mais pour démontrer qu'elle peut le faire toute seule. Mattel, qui possède la marque Barbie, n'a pour l'heure pas répondu au phénomène.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top