Un robot capable de s'adapter s'il est "blessé"

28 mai 2015 à 10h39
0
Un chercheur français de l'INRIA a mis au point un algorithme permettant à un robot « blessé » d'ajuster automatiquement sa manière de fonctionner pour ne pas perdre en autonomie. Il s'agit d'une nouvelle étape dans le développement de l'intelligence des machines.

On imagine facilement un robot prenant la forme d'une araignée incapable de marcher correctement si l'une de ses pattes se retrouve brisée : il peut alors ne plus avancer, ou bien tourner en rond... mais le robot de Jean-Baptiste Mouret, un ingénieur de l'INRIA basé à Villers-lès-Nancy, agit très différemment : si l'une des pattes se casse, il est capable d'adapter sa manière d'avancer pour continuer à évoluer dans sa tâche.

01F4000008052684-photo-hexapode-intelligent.jpg

Une situation rendue possible grâce à un algorithme que l'équipe de développeurs assimile à un « instinct ». On pourrait même dire que ce robot est doté d'un instinct de survie qui va le pousser à avancer en boitant. « S'il a un défaut, comme la perte de l'un de ses pieds ou une rotule bloquée, le robot utilise sa caméra embarquée pour détecter ce qui le ralentit ou l'empêche de marcher droit. Plutôt que de tenter de diagnostiquer le problème, le robot va exploiter de nouveaux schémas de mouvements, jusqu'à ce qu'il en trouve un qui lui permette de restaurer un niveau de performance acceptable. »

Un nouveau pas vers l'indépendance

La vidéo, publiée par le site Nature, montre la manière dont le petit robot s'adapte. On le voit essayer plusieurs façons d'avancer, et si les premières ne sont pas efficaces, il ne lui faut que quelques minutes pour trouver la meilleure manière de continuer à évoluer. L'équipe de Jean-Baptiste Mouret a développé pas moins de 13 000 modèles de marche dans lesquels le robot peut puiser selon les situations. 36 paramètres variables permettent à l'hexapode d'affiner sa situation pour s'adapter au mieux.

Selon l'ingénieur, « pratiquement tous les robots pourraient bénéficier de cette technologie ». On imagine aisément les apports d'une telle intelligence artificielle sur des machines, notamment celles qui sont difficiles d'accès pour une réparation : un robot envoyé dans l'espace ou dans une zone radioactive, par exemple. « Nous voulons disposer de robots qui peuvent être utiles sur une longue période, sans humains pour effectuer la maintenance. » On dirait que c'est plutôt bien parti.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top