Le musée d'Orsay autorise les photos suite à un manquement de Fleur Pellerin

01 juin 2018 à 15h36
0
Interdites depuis 5 ans, les photos sont à nouveau autorisées au musée d'Orsay, suite à la publication, par la ministre Fleur Pellerin, d'un cliché sur Instagram considéré comme malvenu pour les internautes.

Les amateurs d'art qui aiment prendre les œuvres en photo dans les musées peuvent probablement dire merci à Fleur Pellerin. En publiant nonchalamment sur son compte Instagram la photo d'une toile de Pierre Bonnard, dont l'œuvre fait l'objet d'une exposition au musée d'Orsay à partir du 17 mars, la ministre de la culture est passée outre une interdiction mise en place en 2010 par l'établissement.

#bonnard au Musée d'Orsay

Une photo publiée par Fleur Pellerin (@fleurpellerin) le



« Il est interdit de photographier et filmer dans le musée » affichait encore en début de semaine le règlement du musée d'Orsay. Rappelée à l'ordre par les internautes, Fleur Pellerin s'est défendue d'avoir enfreint les règles sur Twitter : « Aucun privilège ! Je ne fais qu'appliquer la charte « Tous photographes » du Ministère de la Culture » a-t-elle expliquée. Une charte néanmoins pas appliquée au musée d'Orsay.



Revirement de situation

Face à cette polémique, le musée d'Orsay a expliqué que « Dans le cadre de la promo de l'exposition, les journalistes et la ministre ont pu prendre des photos ». Une décision que beaucoup d'internautes ont trouvé injuste, notamment sur le groupe Facebook OrsayCommons.

La situation rencontrée par Fleur Pellerin semble avoir jeté un pavé dans la marre, puisque le musée a publié mercredi matin un communiqué pour annoncer que les photos étaient désormais autorisées dans son enceinte : « À la demande de la ministre de la Culture et de la Communication, le président des musées d'Orsay et de l'Orangerie a pris la décision de lever l'interdiction de photographier dans les espaces des deux musées. Cette décision est applicable immédiatement. »

On note cependant que l'établissement a pris le soin de maintenir l'interdiction des trépieds, des flashs, ainsi que des perches à selfie, qui font actuellement l'objet d'une traque dans les musées du monde entier. « Des restrictions peuvent aussi être prévues dans les expositions temporaires à la demande des prêteurs » rajoute le communiqué : c'est d'ailleurs le cas de l'exposition dédiée à Pierre Bonnard, composée de prêts de collectionneurs privés dont certains ne veulent pas voir leurs œuvres photographiées.

A lire également :
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
L'Ukraine dans le noir à cause d'un virus informatique ?
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page