Comète Tchouri : Philae a foré dans le vide, mais ça n'empêche pas les découvertes

11 décembre 2014 à 10h28
0
Le robot Philae, présent sur la comète Tchouri depuis le 12 novembre dernier, n'a pas réussi à accomplir sa mission de forage quelques jours plus tard, rapporte le CNES. Une prochaine tentative devrait être réalisée au printemps prochain.

Après un atterrissage compliqué sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko le 12 novembre dernière, le robot Tchouri, en équilibre instable, avait tout de même tenté un forage du sol en vue d'envoyer des données à analyser à la Terre, avant de tomber en panne de batterie. Si l'ESA s'était montrée optimiste, déclarant que 80% de la mission de Philae avait pu être accomplie avant sa mise en veille, les scientifiques du Centre national d'études spatiales ont donné une version un peu différente mercredi.

Philae a un grain



« Le robot Philae a malheureusement foré dans le vide et il va falloir attendre le printemps pour qu'il puisse recharger ses batteries et compléter sa mission arrêtée le 15 novembre » a expliqué à l'AFP François Rocard, en charge du programme Rosetta au CNES. Le doute s'était pourtant installé au sein de l'expérience COSAC, chargée d'analyser les résultats des échantillons prélevés par Philae. « Le responsable de l'expérience COSAC nous a dit n'avoir à deux reprises enregistré aucun signal et une troisième fois seulement un signal indiquant que le processus progressait.... donc c'est presque sûr qu'aucun prélèvement de matériaux n'a eu lieu » ajoute-t-il.

Le troisième signal pourrait s'expliquer par le fait qu'un grain du sol de la comète soit entré dans le four à pyrolyse destiné à analyser les éléments. « Mais un grain, c'est très peu » souligne François Rocard.

03E8000007746357-photo-rosetta-philae.jpg

Pas de forage, mais...



Heureusement, la mission ne se résumait pas uniquement au forage du sol. Tchouri et la sonde Rosetta ont livré d'autres éléments qui ont permis à COSAC de faire des analyses. Des molécules complexes, contenant au moins trois atomes de carbone, ont notamment été détectées. « La composition du matériau cométaire n'est pas aujourd'hui connue. On pense qu'il s'agit d'un matériau organique » explique François Rocard. Les comètes pourraient avoir apporté le carbone sur Terre, et contribué au développement de la vie, estiment les scientifiques.

Par ailleurs, des données relevées par Rosetta ont permis de souligner que l'eau présente sur la comète est différente de celle présente sur Terre, d'un point de vue moléculaire. « Ce résultat écarte probablement l'hypothèse que les comètes ont apporté l'eau sur Terre. Celle-ci a pu arriver à la suite d'un bombardement d'astéroïdes plutôt que par des comètes » a déclaré Kathrin Altwegg, scientifique ayant participé à cette découverte, lors d'une conférence organisée par la revue Science.

D'autres résultats devraient être présentés dans les prochaines semaines, en attendant que Philae sorte de sa sieste, normalement au printemps prochain.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo
La Russie met Google sous pression quant à l'annonce de manifestations

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top