Russie : un mémorial en souvenir de Steve Jobs détruit suite au coming out de Tim Cook

Par
Le 04 novembre 2014
 0
Une sculpture représentant un iPhone géant, installée en janvier 2013 en hommage à Steve Jobs, vient d'être démantelée dans l'université de Saint-Pétersbourg dans laquelle elle avait été installée. L'entreprise à l'origine de son installation estime désormais que l'iPhone est un symbole de « propagande gay ».

En Russie, l'homosexualité est un sujet délicat et les autorités n'épargnent rien aux membres de cette communauté. Mais des sociétés privées s'en mêlent aussi : c'est le cas d'un groupe russe, nommé ZEFS. En janvier 2013, ce dernier avait installé une sculpture représentant un iPhone de 2 mètres dans la cour d'une université de Saint-Pétersbourg, en hommage au cofondateur d'Apple, Steve Jobs. Mais cette sculpture vient d'être démantelée, rapporte Reuters. La raison : le coming-out de Tim Cook, le successeur de Jobs à la tête d'Apple.

Pour expliquer son geste, ZEFS a invoqué la nécessité de se conformer à une loi qui lutte contre la « propagande gay », en vigueur dans le pays depuis l'année dernière, et largement poussée par le président Vladimir Poutine. « En Russie, la propagande gay et autres perversions sexuelles entre mineurs sont interdites par la loi » explique le groupe, ajoutant que le mémorial était justement situé dans « une zone d'accès direct pour les jeunes étudiants et universitaires ».

0320000007728881-photo-iphone-g-ant-russie.jpg

Maxim Dolgopolov, le chef de file de ZEFS, n'y est pas allé par quatre chemins dans son discours annonçant le démantèlement de l'iPhone géant (en russe ici) : « Suite à la propagande sodomite du chef d'Apple, la sculpture s'oppose désormais à la fois à la culture russe et à notre législation. Maintenant, il est clair que les iPhone sont plus dangereux que les cigarettes ou les drogues, dans la mesure où cette marque technologique devient un symbole de péché sodomite. Les gens raisonnables à travers le monde vont commencer à rejeter les produits d'Apple en masse. »

Néanmoins, malgré un communiqué plutôt clair de ZEFS, ainsi que des photos et vidéos montrant la sculpture en train d'être enlevée du sol, les relations publiques de l'université qui hébergeait l'iPhone assure qu'il s'agit d'une simple opération de maintenance (en russe ici). BuzzFeed, qui a contacté le service de presse de ZEFS, a eu confirmation que ce n'était pas le cas, et que le sort de la sculpture serait fixé le 1er décembre prochain.


« L'iPhone n'est pas gay, c'est Tim Cook qui l'est »


L'orientation sexuelle de Tim Cook a alimenté la presse tout le week-end, après le coming out du PDG d'Apple. Un geste salué par de nombreux médias : « Tim Cook vient de changer l'Amérique d'une façon dont Steve Jobs n'aurait jamais pu le faire » titre le Huffington Post, tandis que le New York Times estime que cette annonce va « résonner » dans le monde de l'entreprise, « spécifiquement auprès des jeunes, qui sont la future génération de chefs d'entreprise ». De son côté, le Financial Times déplore, à sa manière, tout le tapage médiatique autour des déclarations de Tim Cook : « Le choix de rendre publique son homosexualité ne devrait pas être un événement en 2014, mais ça l'est » écrit le journal. Enfin, pour la chaîne américaine CNBC, ce coming out n'aura pas d'influence négative pour Apple : « L'iPhone n'est pas gay, c'est Tim Cook qui l'est. Apple fera des ventes grâce à ses produits, pas à l'orientation sexuelle de son patron » estime le média.

Un constat qui pourrait ne pas être vrai en Russie, ou un membre du parlement a même déclaré que Tim Cook devrait y être interdit de territoire.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Pop culture

scroll top