OS X 10.10 Yosemite : le Mac remis à plat

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
17 octobre 2014 à 18h38
0
0
000000C807525363-photo-logo-os-x-yosemite.jpg
OS X Yosemite apporte, avec un an de décalage, la refonte visuelle entamée par Apple sur iOS 7. Un lifting qui a un but : relancer la parité entre le Mac, l'iPhone et l'iPad, tout en préservant les spécificités de chaque appareil. Avec de nouvelles fonctionnalités de cohabitation entre iOS et OS X, un iCloud rebooté, et une interface moins radicale que prévu, le nouveau Mac OS prend le contrepied de Microsoft et de son futur Windows 10 universel.

OS X et iOS semblent se livrer à un ping-pong depuis l'an dernier. En 2013, Apple publiait un iOS 7 à l'interface complètement revue, alors que OS X Mavericks n'était finalement qu'une évolution assez mineure de Mountain Lion, essentiellement centrée sur des nouveautés internes. Cette année, c'est OS X qui fait sa métamorphose visuelle, tandis que iOS 8 fait surtout évoluer ses rouages.

Il faut dire que la refonte graphique de iOS 7 avait créé un décalage entre le Mac et l'iPhone/iPad : Mavericks bénéficiait bien d'un petit nettoyage pour effacer quelques textures disgracieuses, mais conservait un look qui n'a pas vraiment évolué depuis Mac OS X Leopard en 2007.

  • Vidéo : les nouveautés de OS X Yosemite en 2 minutes 30


Or, Apple a toujours besoin de vendre son offre matérielle comme un tout cohérent : c'est la démarche qui a été entreprise depuis OS X Lion qui apportait la promesse d'une plus grande cohérence visuelle et fonctionnelle entre le Mac, l'iPhone et l'iPad, le tout lié par iCloud.

01F4000007693141-photo-os-x-yosemite.jpg


Parallèlement, Microsoft a entrepris un autre type de rapprochement, plus radical celui-là : fusionner progressivement la tablette, le PC ainsi que le smartphone autour du même noyau, puis, autour du même store applicatif, et maintenant du même système avec le futur Windows 10.

On a prêté cette volonté de convergence à Apple, mais le duo OS X Yosemite / iOS 8 semble une fois de plus l'écarter : Apple développe le concept de Continuité, un ensemble de fonctionnalités destinées à faire communiquer iOS et OS X, avec des API et des fonctionnalités communes, mais des applications et des interfaces bien distinctes.

La sortie rapprochée des deux OS est également l'occasion pour Apple de revoir sa stratégie sur iCloud : le cloisonnement à l'extrême des applications a vécu, et la notion d'un espace de stockage central refait surface, avec au passage une baisse assez radicale de la tarification.

Quelles fonctionnalités pour quels Mac ?

Si les prérequis pour iOS mettent régulièrement une génération d'iPhone ou d'iPad sur la touche, la configuration minimale pour installer OS X n'a pas bougé depuis Mountain Lion (10.8), et ne subit aucun changement pour Yosemite :

  • iMac : Mi-2007 ou plus récent
  • MacBook/MacBook Pro 13 pouces : Fin 2008 ou plus récent
  • MacBook Pro 15/17 pouces : Mi 2007 ou plus récent
  • MacBook Air : Fin 2008 ou plus récent
  • Mac Mini : Début 2009 ou plus récent
  • Mac Pro : Début 2008 ou plus récent

Les années passent, et la limite la plus contraignante concerne désormais les Mac de plus de 5 ans. On est loin de la compatibilité ascendante d'un nouveau Windows, au moins sur le papier, mais comme l'an dernier, on ne déplore pas de nouvelle incompatibilité. C'est déjà ça !

01F4000007693163-photo-os-x-yosemite-mise-a-jour.jpg


Malheureusement, il y a un bémol : comme pour iOS 8, des limitations supplémentaires s'ajoutent, et certaines fonctionnalités sont incompatibles avec les Mac antérieurs à 2012. Handoff, qui permet de basculer un document, mail ou page web d'une app OS X à son équivalent iOS, ou la nouvelle version de AirDrop, compatible entre iOS et OS X, sont écartés, et il faudra d'ailleurs un iPhone 5, un iPad 4 ou un iPod Touch 5 au minimum de l'autre côté.

Comme on va le voir, la Continuité n'est pas la seule nouveauté de Yosemite, mais si vous comptiez gagner en productivité en échangeant des fichiers entre votre iPhone/iPad et votre Mac, cette limitation aura de quoi vous faire réfléchir au moment de cliquer sur Installer.

Pas de changement du côté du mode de distribution : comme pour Mavericks, OS X Yosemite est une mise à jour gratuite depuis le Mac App Store (donc depuis OS X 10.6.8). Les plus curieux, ayant déjà souscrit au programme de bêta publique - une première depuis longtemps pour Apple - sont censés être automatiquement basculés vers la version finale, mais que ce soit sur le canal développeurs ou public, aucune mise à jour ne s'est effectuée depuis le 16 octobre. La version finale peut-être installée manuellement, et dispose d'un numéro de build différent (14A389), mais il semble que ce soit en fait la seule différence par rapport à la GM Candidate 3 (14A388a) ou à la Beta 6 publique (14A388b).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid

Sur le même sujet

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top