Comparatif des meilleurs services d'impression photo (2020)

Marc Mitrani
Expert Smarpthone
25 octobre 2020 à 12h24
8

En cet automne pluvieux et quelque peu anxiogène, quoi de mieux pour se remonter le moral que de parcourir ses photos de vacances et souvenirs d'évènement festifs entre amis (vous vous souvenez quand on avait le droit de sortir sans masque après 21h ?). Souvent, ces clichés s’entassent sur un disque dur, dans le Cloud ou sur une carte mémoire qu'ils aient été réalisés avec un smartphone ou un appareil photo traditionnel.

Choix de la rédac'

Cewe

Choix de la rédac'

  • Qualité globale de la prestation
  • Format 1:1 à 16:9 à tarif unique
  • Simplicité d’utilisation
Rapport qualité/prix

Freeprints

Rapport qualité/prix

  • 45 tirages gratuits par mois
  • App smartphone efficace
  • Qualité des tirages
Le plus complet

Photobox

Le plus complet

  • Interface Web très complète
  • Fonction de partage des créations
  • Qualité des tirages

Dans tous les cas, vos photos prennent le plus souvent la forme d’un fichier numérique facile à partager par Internet. Sauf que l’affichage sur un écran ne rend pas toujours justice à vos chefs d’œuvre estivaux (ou hivernaux, d'ailleurs). Aussi, pourquoi ne pas les imprimer sur du bon vieux papier ? Si tant est que l'impression soit de qualité, les photos en ressortent sublimées et pourront aussi faire plaisir aux parents, grands-parents ou amis qui n’utilisent peut-être pas Internet avec votre virtuosité naturelle.

Mais comment être sûr que le résultat soit de qualité ? Pour répondre à cette épineuse question, nous nous sommes tournés vers l’impression en ligne.

Nous avons donc soumis à six services d’impression en ligne un ensemble d’images à imprimer en format carte postale (10x15 cm ou approchant), et demandé un agrandissement en format moyen (entre 30x45 ou 40x60, selon les options proposées). Outre la qualité d’impression, nos critères se basent aussi sur le respect des délais de livraison, la solidité de l’emballage et le prix de revient final.

Concrètement, ça donne quoi ? Une chose est sûre, les services d’impression prennent très au sérieux la qualité de l’emballage des commandes. Sur nos six tests, aucun n’est arrivé détérioré malgré le traitement parfois rude des transporteurs. Si les cartons étaient de temps en temps cabossés, aucun tirage n’est arrivé endommagé. Et si cela été tout de même arrivé, chaque service testé proposait de remplacer les produits détériorés en passant par un service client dédié.

La seconde constatation, cette fois nettement moins réjouissante, concerne les prix. En effet, ceux affichés sur le site correspondent rarement à ce que l’on paye effectivement à la sortie. Entre les frais de traitement, la participation aux frais d’envoi, l’achat parfois obligatoire de packs ou les différentes options (papier mat, brillant, avec ou sans bordure, format 4:3 ou 3:2, etc.), il est quasiment impossible de se faire une idée précise du prix de revient avant de passer à la caisse.

Enfin, la majorité des services d’impression proposent des tirages standard ou premiums, la différence entre les deux qualités n’étant pas toujours flagrante, d'autant qu'ils utilisent tous les mêmes matériels d’impression (d’origine Fuji ou Kodak la plupart du temps) et des consommables similaires. Pour tout dire, on se surprend à penser aux verdicts de l’École des Fans du regretté Jacques Martin, où tous les concurrents sortaient vainqueurs de l’épreuve. Mais on s’en réjouira au final, puisque la qualité, elle, est toujours au rendez-vous.

Cewe

Cewe
  • Qualité globale de la prestation
  • Format 1:1 à 16:9 à tarif unique
  • Simplicité d’utilisation

Le leader européen du tirage photographique fournit un service de très bonne qualité ainsi qu'une variété de formats appréciable.

Le leader européen du tirage photographique fournit un service de très bonne qualité ainsi qu'une variété de formats appréciable.

Leader européen du tirage photographique destiné au grand public, l’allemand Cewe opère depuis quelques années en son nom propre dans l’Hexagone.

La société assure aussi le fonctionnement d’une douzaine de services sous marque blanche (FNAC, Darty, Boulanger, Intermarché, CDiscount, etc). Comme la plupart de ses concurrents, Cewe propose un grand nombre de produits liés à l’impression d’images, les plus populaires étant de loin les albums photos.

Qu’il s’agisse de simples tirages ou de produits plus élaborés, vous pourrez indifféremment passer par le site web, le logiciel PC (Windows et Mac) ou par une application à installer sur smartphone. Plutôt agréable à utiliser, l'application n’utilise que des fichiers locaux ou importés depuis Google photos, Apple Photos ou Facebook. Vos créations sont stockées localement sur l’ordinateur ou le smartphone. Le site web permet quant à lui d’héberger vos images et créations (albums photos, par exemple) pendant six mois maximum. Si aucune commande n’est réalisée dans ce temps, le stockage en ligne sera simplement vidé.

Par ailleurs, si vous souhaitez retoucher vos photos avec précision, ne comptez pas sur l'application ou le site web pour cela, aucun outil sophistiqué n’étant disponible. Il est en revanche possible de choisir la largeur de l’image imprimée, la longueur étant alors automatiquement calculée en fonction du format de la photo (format variant entre 1:1 et 16:9).

Pour chaque tirage, il vous sera ainsi demandé de choisir le type de papier (standard ou premium), le format (variable ou fixe) et, éventuellement, d'activer l’optimisation colorimétrique.

Les tarifs pratiqués par Cewe sont de prime abord compétitifs. Le tirage 10x15 (ou jusqu’à 18,2 cm de longueur) est facturé 0,14 € l’unité en qualité standard (0,17 € en qualité premium), le tarif variant selon la quantité de tirages commandés. En achetant un pack d’impression de 1 000 tirages, le prix unitaire passera par exemple à 0,10 €. À noter que le pack pourra être utilisé en plusieurs fois, sur une période de 12 mois.

Pour les besoins de ce test, nous avons commandé dix tirages 10x15 en qualité standard ainsi qu’un agrandissement 40x60. Les premiers nous ont fort logiquement été facturés 1,40 € au total, tandis que le second nous a coûté 5,95 €. Il faut toutefois ajouter à ce prix les frais de port, calculés non pas sur la globalité de la commande, mais par type de tirage : 2,95 € pour les 10x15 et 4,95 € pour l’agrandissement. Dans notre cas, cela double pratiquement la facture : il apparaît donc plus avantageux de commander de plus grandes quantités afin de minimiser la proportion des frais de port, qui restent identiques si l’on commande 10 agrandissements et 100 tirages).

Enfin, Cewe annonce un délai de livraison pouvant atteindre dix jours. Dans les faits, notre commande nous a été livrée moins d’une semaine après sa validation. Rien à redire sur la qualité des emballages qui ont parfaitement protégé nos tirages et agrandissement de l'éventuelle brutalité des transporteurs. La qualité d’impression donne quant à elle entière satisfaction, à tous les niveaux.

Cheerz

Cheerz
  • Interface
  • Assistant efficace
  • Qualité des tirages

Commander des tirages chez Cheerz ne pose aucun problème tant son interface est agréable. Le résultat ne déçoit pas… Et c'est bien la moindre des choses, le service n'étant pas vraiment donné.

Commander des tirages chez Cheerz ne pose aucun problème tant son interface est agréable. Le résultat ne déçoit pas… Et c'est bien la moindre des choses, le service n'étant pas vraiment donné.

Si Cheerz fait preuve de souplesse et d’originalité pour la plupart de ses produits photographiques, il n’en va pas de même pour les tirages classiques.

En 10x15 (ou plutôt 11x15), le site impose de commander au minimum 20 tirages. Cette limite passe à cinq tirages en 15x20 et 20x30, les deux autres formats « classiques ». La procédure de commande s’effectue au choix à partir du site web ou depuis l’application sur smartphone. Dans un cas comme dans l’autre, l’interface se révèle très intuitive.

La préparation de la commande se limite au choix des photos, à l’ajustement de quelques paramètres (recadrage, avec ou sans bordure blanche, papier mat ou brillant) et l’éventuelle application d’un des filtres proposés. On s’en doute, un passage par une application de retouche s’impose si vous souhaitez retravaillez plus précisément vos photos au préalable.

Les photos à imprimer doivent se trouver sur le disque dur de votre ordinateur, dans la mémoire de votre smartphone ou sur un compte Instagram, Facebook ou Google Photos. Lors de la constitution de la commande, un assistant indique les éventuels problèmes que vous pourrez rencontrer, notamment concernant la qualité d’impression en cas de faible définition de l’image. Bref, l'accompagnement est efficace et n’importe quelle personne sachant un tant soit peu utiliser un smartphone ou un navigateur web pourra s’en sortir sans problème.

Il apparaît en revanche impossible de créer un agrandissement classique sur Cheerz. Pour cela, il faudra passer par la rubrique « décoration murale » et demander à réaliser un poster (dimension minimale de 40x60 cm). L’outil de création s’étoffe alors d’options de mise en page permettant d'accoler plusieurs images sur unmême tirage. On perd au passage la possibilité d’appliquer un filtre : mais est-ce véritablement une perte ?

Au moment de ce test, Cheerz facturait le tirage classique 11x15 à 0,35 € l’unité. Un tarif dégressif permet d’alléger un peu la facture (0,29 € dès 50 tirages, 0,25 € pour 100 tirages puis 0,19 € à partir de 300 tirages) le minimum restant toujours de 20 épreuves par commande. Étonnamment, le nombre de tirages minimal requis descend à 10 dès que l’on passe par l’application smartphone (sans changement de prix).

Le tirage 40x60 cm nous a, lui, été facturé 17 €, somme que nous jugeons excessive comparée à ce que propose la concurrence. De plus, la facture, déjà salée, augmente de façon significative avec les frais d’expédition : 2,50 € pour les tirages classiques auxquels s’ajoutent 5,90 € pour l'envoi de l’agrandissement. Rien que ça… Signalons tout de même que les frais d’expédition sont offerts pour toute commande de 50 € et plus.

Cheerz annonce un délai de livraison d’une semaine maximum en expédition standard : le délai est tenu malgré un avertissement concernant les éventuels retards liés à la crise sanitaire. Les tirages et l’agrandissement sont livrés dans deux emballages séparés, aucun des deux n’ayant souffert lors du transport. Nos images de test sont parfaitement restituées : on n’en attendait pas moins vu le prix demandé.

Freeprints

Freeprints
  • 45 tirages gratuits par mois
  • App smartphone efficace
  • Qualité des tirages

En offrant une prestation de base gratuite, Freeprints a de sérieux atouts à faire valoir afin d'attirer les utilisateurs occasionnels.

En offrant une prestation de base gratuite, Freeprints a de sérieux atouts à faire valoir afin d'attirer les utilisateurs occasionnels.

Des tirages photographiques gratuits, ça vous intéresse ? C’est la promesse du service en ligne Freeprints.

En théorie, son principe de fonctionnement est simple : tous les mois, vous avez la possibilité de commander jusqu’à 45 tirages 10x15 gratuits, seuls les frais de port étant à la charge du client. Selon la commande, ceux-ci varient entre 1,99 € et 5,99 € maximum.

En pratique, il faudra composer avec quelques restrictions : le service n’est accessible que depuis un smartphone, via l’application éponyme gratuite ; vous ne pouvez commander gratuitement qu’un seul exemplaire d’une même image, les suivants étant payants ; enfin, seul le format 10x15 (soit 3:2) est gratuit, les autres sont payants.

Comme la plupart des smartphones shootent des images en format 4:3, il faudra effectuer un recadrage ou payer un supplément pour

Le modèle économique de FreePrints repose donc sur les formats autres que 10x15 (13x13, 13x18, 15x20, 20x25, 20x30, 25x38, 30x45, 60x90, 76x100, Portefeuille), sur les tirages multiples, mais aussi sur les différentes options proposées tout au long du processus de commande.

De fait, celles-ci n’étant pas vraiment chères à l'unité, on se laisse souvent tenter et l’addition grimpe petit à petit. Les impressions sont par défaut réalisées sur du papier brillant, mais il est possible d'opter pour une finition mate sans supplément. Enfin, un mécanisme de parrainage permet à tout utilisateur d’ajouter des photos gratuites à son quota mensuel (17 images maximum, valables sur six mois).

L’application est plutôt bien faite. Outre les images du smartphone, il est possible de récupérer celles de ses comptes Instagram, Facebook, Dropbox, Snapfish, Google Drive et Microsoft OneDrive. Un éditeur très sommaire propose quelques fonctions de base (recadrage, rotation, miroir, filtre noir & blanc) : mieux vaut passer au préalable par une application plus évoluée (comme Snapseed, par exemple) afin de préparer ses images ou d’ajouter des éléments.

Dans le cadre de ce test, notre commande comprenait 45 tirages et nous a été facturé 5,99 € (soit 0,13 € par exemplaire). Elle nous a été livrée six jours après avoir été enregistrée. Les épreuves sont conformes à ce que nous avions commandé et parfaitement emballées. Côté impression, la colorimétrie des photos est respectée et le résultat donne entière satisfaction. Enfin, l’agrandissement 30x45 cm est quant à lui arrivé dans un rouleau cartonné, un jour après les tirages 10x15. Parfaitement protégé, il a également répondu à nos attentes.

MyFujifilm

MyFujifilm
  • Interface simple à maîtriser
  • Qualité des tirages

Interface simple et qualité des tirages sont les point forts de MyFujifilm. On regrette principalement les "frais de traitement" élevés.

Interface simple et qualité des tirages sont les point forts de MyFujifilm. On regrette principalement les "frais de traitement" élevés.

Acteur reconnu de l’industrie photographique, Fujifilm conçoit des appareils photo, des caméras et du matériel d’impression professionnel.

Il était donc logique que le japonais propose son propre service d’impression en ligne, témoin de son savoir-faire en la matière.

Le service Myfujifilm fonctionne exclusivement depuis un navigateur web. Il faudra donc passer par un ordinateur, y compris pour commander des tirages de photos réalisées depuis un smartphone.

Ici, le glisser-déposer est de mise, ce qui simplifie grandement la tâche. Il vous sera également possible d'importer des images vers MyFujifilm depuis les principaux réseaux sociaux. Quelques outils rudimentaires, mais efficaces, permettent de recadrer et retoucher légèrement les images. L’option « Améliorer l’image » booste les couleurs afin de rendre le tirage plus flatteur à l’œil. Et en cas de problème pouvant affecter l'impression telle une résolution trop faible ou un mauvais recadrage du au format, un message vous avertit.

Au moment de ce test, le tirage 10x15 était facturé 0,16 € (soit 1,60 € pour notre jeu d’images) et l’agrandissement 40x60 cm valait 8,90 €. Les frais d’envois sont gratuits pour toute commande supérieure à 36 € ; dans notre cas, il a donc fallu ajouter 4,90 € pour l’expédition, auxquels s’ajoute 1,90 € de « frais de traitement ». Et nous qui pensions naïvement que ceux-ci étaient inclus dans les frais d’impression…

Une fois enregistrée et réglée, notre commande nous est parvenue en cinq jours, le délai indicatif étant de huit jours ouvrés maximum. Une double enveloppe cartonnée protégeait les tirages 10x15, quand l’agrandissement nous a été livré roulé dans un tube en carton. Le résultat est irréprochable : la colorimétrie est fidèle (tant que l’on n’utilise pas l’option d’amélioration automatique de l’image) et l’impression est soignée.

Photobox

Photobox
  • Interface Web très complète
  • Fonction de partage des créations
  • Qualité des tirages

Photobox brille par l'exhaustivité de son interface web, les possibilités de partage de ses créations mais aussi par la qualité des tirages produits.

Photobox brille par l'exhaustivité de son interface web, les possibilités de partage de ses créations mais aussi par la qualité des tirages produits.

Photobox propose une multitude de produits personnalisables, dont les tirages photographiques en ligne. On peut les commander depuis le site web du service ou depuis une application.

Par pure charité, on ne s’étendra pas sur l'application, qui mériterait le grand prix de l’application la plus mal foutue de la décennie. Le site web, en revanche, offre des possibilités intéressantes. Les photos envoyées sont stockées sur le compte de l’utilisateur et peuvent être organisées en albums. Vous pouvez ainsi les partager avec des amis par e-mail ou donner accès à d’autres utilisateurs de Photobox. Bon point pour le mécanisme d’étiquettes que l’on attache à chaque image afin de faciliter sa recherche.

Photobox offre en outre la possibilité d’importer des images depuis un ordinateur, mais aussi depuis un service de stockage en ligne (Google Photos, Dropbox, Flickr) ou encore depuis un réseau social (Facebook ou Instagram). Il est en revanche impossible de les éditer ou de les retoucher en ligne, aucun outil n’étant proposé pour cela. Dommage.

Sans être un modèle d’ergonomie, l’outil de création et de partage d’albums ainsi que la procédure d’impression sont simples à maîtriser. Manifestement, Photobox réalise l’essentiel de ses bénéfices sur la création de livres photos. Pour cause, dès que l’on effectue une sélection d’images à imprimer, le site annonce fièrement qu’un livre personnalisé à été créé, nous invitant à le visualiser en cliquant sur une image. À défaut d’être efficace, cette méthode se révèle, à la longue, un peu lassante.

Malgré un manque d’outils d’édition, quelques lenteurs imputables au codage du site web et une application smartphone navrante, Photobox est tout de même à prendre en considération. Il fait en effet partie des rares services à proposer un stockage gratuit de vos photos sans véritable limite de temps (nous avons par exemple toujours accès à des images importées sur notre compte il y a cinq ans). Le partage d’albums avec des amis (ou sur Facebook) offre en outre des possibilités intéressantes. Enfin, les prix pratiqués sont dans la moyenne de ce que propose la concurrence.

Commandés en faible quantités, les tirages 10x15 reviennent à 0,20 € pièce (ou 0,17 € en qualité standard). Les tarifs diminuent selon la quantité de tirages commandés pour atteindre le prix record de 0,09 € à partir de… 1 500 tirages, tout de même. Heureusement, les prix commencent à baisser bien avant ce seuil : 0,16 € pour 20 tirages standard, 0,19 € pour 50 tirages en qualité premium, etc. Dans tous les cas, Photobox assure que l’expédition s’effectue le jour ouvré suivant l’acceptation de la commande. Précisons au passage que les tirages peuvent bénéficier d’une finition brillante ou matte. L’agrandissement 40x60 nous a coûté 19,99 € en qualité standard.

Lors de notre test, nous avons pu vérifier que Photobox respectait bien le délai d’envoi d’un jour ouvré pour les tirages 10x15, notre commande ayant mis deux jours supplémentaires pour être acheminée par la Poste. L’agrandissement 30x45 nous est quant à lui parvenu quatre jours plus tard, avec le transporteur Colis Privé, sélectionné par Photobox. À notre surprise, la commande a été divisée en trois envois : un pour l'agrandissement, donc, et deux pour les photos 10x15 selon qu’elles aient été commandées en finition matte ou brillante. Cela explique sans doute les frais d'expédition élevés : 2 x 1,99 € pour les tirages 10x15 et 5,95 € pour l'agrandissement.

À l'arrivée, la commande correspondait à nos attentes, tant au niveau de la qualité de l’emballage (photos et posters sont arrivés intacts dans des emballages cartonnés irréprochables) que de l’impression, que nous jugeons d’excellente facture.

Photo Service

Photo Service
  • Interface réussie
  • Infos pertinentes sur la qualité d’image
  • Qualité des tirages

Photo Service propose une prestation basée sur la qualité, le prix étant considéré comme un critère secondaire. Le résultat est heureusement à la hauteur de la réputation de cet imprimeur français.

Photo Service propose une prestation basée sur la qualité, le prix étant considéré comme un critère secondaire. Le résultat est heureusement à la hauteur de la réputation de cet imprimeur français.

Présent sur le marché depuis plus de 30 ans, Photo Service s’est fait connaître des amateurs de photos pour la qualité de ses tirages traditionnels.

Avec l’avènement du numérique, la société française a su adapter son activité aux nouveaux formats photographiques. Si le réseau de boutique existe toujours, il est désormais complété par un service en ligne. Celui-ci vante bien entendu la qualité de ses productions, mais aussi l’aspect 100 % français du service, puisque l’hébergement et l’impression sont réalisés localement.

La création d’une commande s’effectue depuis un ordinateur, en passant par un navigateur web. L’outil de préparation des images est assez basique, mais très efficace. Chaque photo est analysée et les dimensions susceptibles de correspondre le mieux à son format vous sont proposées. En sus, une option de correction ajuste automatiquement les paramètres de l’image afin de produire des tirages le plus agréable à l’œil possible. Pour ce faire le contraste, la luminosité, la balance des blancs ainsi que la colorimétrie sont analysés et modifiés par le service. Libre à vous d’accepter ou non le résultat. En général, ces modifications sont pertinentes, à condition que vous n'ayez pas pris la peine d’ajuster les paramètres manuellement avant de passer commande.

Avant de valider l’achat, un récapitulatif affiche, pour chaque tirage, le niveau de qualité du résultat en fonction de la définition du fichier. Ces attentions répétées ont pour objectif d’éviter toute déception à la réception de la commande. D’une certaine manière, Photo Service perpétue sur son site l’expertise des vendeurs présents dans ses boutiques physiques, sans noyer le client sous des détails techniques inutiles : on ne peut que l'en féliciter.

Et le prix, dans tout cela ? À la glorieuse époque de la photographie traditionnelle, les boutiques Photo Service mettaient en avant la qualité du résultat et non le tarif, généralement plus élevé que celui des concurrents. Les choses ne changent pas vraiment avec le numérique : Photo Service n'est pas spécialement donné. Le tirage 10x15 est ainsi facturé 0,20 € pièce. Seul l’achat de forfaits 200 ou 500 tirages permet de faire baisser l’addition de quelques euros. Même constat pour un agrandissement 30x45, facturé 15 €. À cela s’ajoutent 2 € de frais de traitement et 5,40 € de frais postaux.

Le délai de livraison annoncé à l’issue de l’enregistrement de notre commande, de deux jours ouvrés, a effectivement été respecté. Nous avons reçu nos tirages dans deux emballages distincts (une enveloppe cartonnée pour les 10x15 et un tube rigide pour l’agrandissement). Rien à redire sur la qualité des impressions, irréprochables sur tous les points.

Comment faire une bonne impression ?

Vous avez des questions sur l’impression de photos en ligne ? Nous avons des réponses ! Voici un florilège des interrogations les plus courantes sur le sujet.

Est-ce que les couleurs des tirages correspondent exactement à ce que je vois sur mon écran ?

Dans un monde parfait, la réponse serait oui. Mais dans la réalité, il y a peu de chances. Les changements seront plus ou moins subtils, mais restent inévitables… Ou presque. Pour ne pas avoir de grosses déceptions lors de la réception de vos photos, pensez à calibrer l’écran de votre PC ou smartphone. Dans l’idéal, une sonde colorimétrique est indispensable. On peut à la rigueur se contenter des réglages de l’écran sur mobile ou de l’utilitaire d’ajustement colorimétrique de l’ordinateur. Pensez aussi à désactiver le filtre de lumière bleue et la luminosité adaptative si vous préparez vos photos sur un smartphone.

Est-ce que je dois obligatoirement passer par un ordinateur afin de commander des tirages ?

En théorie, non : si le service d’impression que vous utilisez ne dispose pas d’application iOS ou Android, vous pouvez toujours passer par le navigateur web sur mobile. La manœuvre est moins confortable que sur un ordinateur, mais reste possible. La commande sur PC permet surtout de vérifier que les images sont de bonne qualité avant de les envoyer. Petit plus non négligeable, vous pourrez éventuellement les éditer et retoucher plus facilement et plus précisément que sur smartphone. À ce sujet, nous vous conseillons de préparer vos images avant de les télécharger sur le service d’impression, les fonctions d’édition et de retouches n’étant pas toujours présentes, peu abouties et souvent pas très simple d'utilisation.

Quelle qualité d’impression choisir ?

La quasi-totalité des services d’impression propose deux qualités de tirages (standard et premium) en finition mate ou brillante. Dans l’immense majorité des cas, la qualité standard est largement suffisante, mais la version premium peut parfois mettre en valeur certaines images (papier plus épais et qualitatif, par exemple). La finition brillante, généralement proposée par défaut, booste les couleurs afin de les rendre plus agréables à l’œil.

Pourquoi choisir une impression à bordures blanches ?

Alors que les concepteurs de systèmes d’impression ont toujours cherché à produire des tirages « borderless », les services en ligne proposent une option rajoutant délibérément des bordures blanches à vos images. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela donne un petit look vintage aux images, ce qu’apprécient les nostalgiques de la photo à l’ancienne. Au-delà de cet aspect, une bordure non imprimée permet de prendre le tirage en main sans risquer de salir l’image avec des traces de doigts.

Comment dépenser moins pour ses tirages ?

Entre les frais de traitement, de port et le coût d’impression, la note s’envole rapidement. Afin de la minimiser, les services d’impression proposent des packs de tirages (50, 100, 200 ou plus). Selon le site, ils sont à consommer en une ou plusieurs fois sur une durée prédéterminée. En commandant en volume, les frais d’expédition seront moins douloureux et pourront même disparaître dès que l’on atteint un montant donné. Enfin, on trouve assez facilement sur le Net des codes promotionnels permettant de réduire le prix d’une commande.

Modifié le 26/11/2020 à 15h40
8
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Black Friday Week : les meilleures offres à saisir jusqu'à ce soir minuit
Hors-série du Veilleur d’écran[s] : 20 séries feel good pour garder le sourire le dimanche soir
Test Klipsch Cinema 600 : une barre de son très portée sur les basses
A quelques heures de la Black Week, la tablette Samsung Galaxy Tab A à prix cassé
Un pack PlayStation avec une manette Dualshock 4.0 + Uncharted: The Lost Legacy en promo
A la découverte de la planète naine Ceres et son énigmatique tache blanche
Le casque sans fil JBL T460 BT à moitié prix avant le Black Friday
Prêt à changer de PC portable ? Découvrez les meilleurs modèles de l'année
Bon plan : le boîtier Philips Hue Play + 2 lampes connectées à prix choc ce dimanche
Haut de page