Samsung : un Chromebook Pro avec clavier rétro-éclairé

le mardi 17 avril 2018
Le constructeur coréen propose, sur son site Internet, une version améliorée de son Chromebook Pro avec notamment le Bluetooth 4.1 et un clavier rétro-éclairé, au même prix que la version précédente. Un bon choix pour les petits budgets qui veulent, malgré tout, une machine capable d'afficher des performances honorables.

Son écran tactile, orientable à 360 degrés, en fait aussi une tablette très confortable.

599 dollars le Chromebook Pro, qui dit mieux ?


Les Chromebook ne sont plus destinés qu'aux seuls étudiants. C'était le pari de Samsung, encouragé par Google, en lançant il y a presque un an son premier Chromebook Pro. Destiné aux professionnels, ce laptop00 offre une prestation convaincante à tous ceux qui ne sont pas prêts à débourser les 1.000 à 2.000 euros nécessaires pour un Macbook Pro ou un bon portable avec Windows.

Le prix reste bien l'argument majeur de Samsung pour son nouveau Chromebook Pro. Celui-ci ne change pas : 599 dollars, sur le site web de Samsung, pour une machine dotée de plusieurs nouveautés. A commencer par un clavier rétro-éclairé, bien pratique dans les environnements sombres.

chromebook pro


Du cloud, mais pas que


Autre nouveauté, le Bluetooth 4.1, jugé plus fiable et moins sensible aux interférences, avec la 4G notamment. Ce nouveau Chromebook Pro signé Samsung proposera en natif également Google Play, ce que faisait déjà la version précédente. Pour rassurer ceux qu'effraierait une machine conçue pour fonctionner essentiellement en Cloud, Samsung met en avant la possibilité d'utiliser en local, sans connexion réseau, plusieurs applications comme Google Docs (texte).

Point fort aussi de ce Chromebook Pro : son écran à affichage 2.400x1.600 de 12,3 pouces, orientable à 360 degrés, qui permet de transformer le laptop en tablette tactile, utilisable avec un stylet fourni dans le coffret d'origine. Pour le reste, rien d'exceptionnel : processeur Intel Core M3, 4 Go de RAM, 32 Go de stockage, caméra 720p. Rien de rédhibitoire cependant pour des usages classiques, car la force de Chrome OS réside justement dans son peu de gourmandise en matière de puissance de calcul.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top