Chromium : la correction des failles est plus large

Par
Le 02 novembre 2010
 0
Sur son blog dédié à la sécurité, Google affirme qu'il compte élargir son programme destiné à récompenser la recherche de vulnérabilités de sécurité. Lancé en janvier dernier, ce programme sert à combler les failles du projet Open-Source Chromium.

00a0000002699840-photo-logo-chromium.jpg
Google informe donc que le champ de recherche de failles sera plus large. Si les applications comme Picasa, Google Desktop ou encore Android ne sont pas concernées, toutes celles servant à identifier des données et concernant les domaines google.com, YouTube, Blogger ou Orkut entrent dans le champ de recherche.

De même, de nouveaux types de bugs peuvent désormais être recensés. C'est le cas des failles XSS, XSRF / CSRF mais aussi XSSI (pour éviter le cross-site scripting), du dépassement d'autorisation ou encore des injections malveillantes.

Par contre, Google exclut définitivement les bugs concernant les réseaux sociaux, les attaques contre la société mère, les dénis de service, les vulnérabilités des applications non-web ou enfin les failles dans les « récentes technologies acquises par Google »...

Pour rappel, la firme avait déjà revu à la hausse sa politique de primes pour chaque faille découverte. Désormais, celui qui signale une vulnérabilité aux équipes peut recevoir entre 500 dollars pour une faille « modeste » et 1 337 dollars pour les critiques.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top