Un ingénieur créé un bot pour participer aux concours sur Twitter

01 juin 2018 à 15h36
0
Un ingénieur en informatique américain a conçu un bot Twitter destiné à retweeter automatiquement tous les concours ayant lieu sur le réseau social. Il a ainsi gagné plus de 1000 concours en un an, et a surtout déjoué la vigilance de Twitter.

Hunter Scott a gagné, en moyenne, 4 concours Twitter par pendant un an. Son secret : il a pour ça utilisé un bot chargé de détecter tous les concours apparaissant sur le réseau social, et nécessitant de retweeter un message.

Mais l'objectif de l'ingénieur n'était pas uniquement de gagner des cadeaux - dont la plupart, selon son propres avis, sont assez peu intéressants. Hunter Scott voulait savoir s'il était vraiment possible de gagner par ce biais. Et il a, pour ça, dû ruser.

Car la démarche pour concevoir le bot n'était pas forcément aisée et a donc constitué un défi. Le script Python qu'il a conçu à cet effet devait donc s'assurer de retweeter le tweet original, et pas un message véhiculé par un participant. Selon la demande du concours, le bot était également capable de suivre un autre compte, ou encore mettre le tweet dans ses favoris.


Passer sous le radar de Twitter

« La partie la plus difficile dans ce projet a été de ne pas me faire repérer par Twitter, qui aurait alors banni le bot » explique l'ingénieur. Hunter Scott a donc dû réaliser des essais pour comprendre la manière dont Twitter agit, car si le service se base sur des critères comme la rapidité des tweets et retweet ou encore un taux moyen d'abonnements, il n'a jamais communiqué aucun chiffre précis.

Le développeur a utilisé la méthode dite FIFO (First In, First Out) de sorte à supprimer les comptes suivis après un certain laps de temps, car Twitter bloque à 2000 le nombre de comptes qu'il est possible de suivre lorsqu'on a peu de followers. Une situation qui permettait de lui assurer qu'il suivait toujours les bons comptes jusqu'à la fin des concours. « J'ai eu de la chance, le nombre de concours lancés sur Twitter est inférieur au taux de retweets possible, j'ai donc pu participer à tous les concours que le bot trouvait. »

0320000008136142-photo-les-lots-de-hunter-scott.jpg
Certains lots gagnés par Hunter Scott

Un taux de gain très faible

Hunter Scott a gagné un peu plus de 1000 cadeaux en un an, mais il a, pour ça, participé à 165 000 concours. « Mon taux de victoire est d'environ 0,5%, ce qui est misérable, surtout quand on considère la nature des lots ». En effet, le développeur a gagné un grand nombre de logos personnalisés pour Twitter, de la monnaie virtuelle pour des jeux, des billets pour des événements ayant lieu à l'étranger... le fait de participer à tous les concours lui a également permis de gagner quelques cadeaux amusants : « mon gain préféré, c'est un chapeau de cow-boy dédicacé par une star de télénovela mexicaine dont je n'ai jamais entendu parler. Je l'adore car il symbolise parfaitement le côté aléatoire de ces concours. »

Le développeur explique avoir refusé de nombreux cadeaux car il n'en avait pas l'utilité ou ne pouvait pas se rendre à certains endroits. « Dans ce cas j'envoyais juste un message pour dire que je n'en voulais pas et qu'il pouvait le donner à quelqu'un d'autre. » Enfin, il ajoute que dans certains cas, il a réclamé des gains qui ne lui ont jamais été expédiés.

Une expérience autant technique que sociale, qui pourrait inspirer d'autres amateurs de défis et de concours.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Une faille de sécurité dans les processeurs depuis... 1997
Rolljam : un hack en forme de gadget pour ouvrir les portes de voiture
Lumos, le casque de vélo lumineux qui sert de clignotant
Pour Facebook, si vous écrivez lol, vous êtes has been
Bethesda : pas d'annonce d'un nouveau Elder Scrolls
Le WalkCar, un mini-skate électrique de la taille d'une tablette
Bon plan : le Core i5-6600K Skylake à 242 euros
Cortana pour Android peut remplacer Google Now
Google, Facebook et Twitter s'unissent contre la pédopornographie en ligne
Intel annonce des Xeon E3 pour PC portables
Haut de page