Twitter : masquage d'activité et conversations privées en vue, pour plus de discrétion

02 mai 2014 à 18h19
0
Twitter travaille actuellement une fonction permettant de rendre muet un compte suivi : une façon d'arrêter d'afficher l'activité d'une personne spécifique sans stopper complètement son suivi. Dans le même temps, le réseau social envisage un moyen de privatiser des conversations.

00FA000007338372-photo-twitter-sourdine.jpg
La nuance est subtile, mais elle est de taille : sur Twitter, à partir du moment où l'on suit un compte, la totalité des tweets postés sur ce dernier s'affichent sur la timeline globale de l'utilisateur. Pour faire disparaître le suivi, il faut totalement supprimer le compte de sa liste d'abonnements, quitte à le suivre à nouveau plus tard. Mais le titulaire du compte en question peut voir que tel ou tel utilisateur ne le suit plus.

Twitter teste actuellement une nouvelle alternative, visant à masquer l'activité d'un compte sans avoir à le supprimer de la liste d'abonnements par le biais de ses applications mobiles. Une sorte de « sourdine » qui peut être utilisée de manière temporaire sans éveiller les soupçons et sans brusquer, potentiellement, son contact. Une telle fonctionnalité existe déjà sur Facebook, où il est possible de masquer l'activité d'un utilisateur, pour qu'elle n'apparaisse plus dans le flux d'actualité.

Bientôt une privatisation des échanges ?

A cette fonction pourrait s'en ajouter une autre, évoquée par le PDG de Twitter Dick Costolo à l'occasion d'une interview accordée à Bloomberg. Il s'agit d'un « mode murmure » qui permettrait à des utilisateurs de converser en privé via un mode DM (direct message) amélioré. Il serait ainsi possible de sélectionner un ou plusieurs messages à « privatiser » pour les cacher des autres utilisateurs, et continuer la conversation à l'abri des regards. Dans la mesure où Dick Costolo évoque des échanges entre plusieurs personnes, on peut également envisager que les discussions de groupe en privé fassent également leur entrée sur la plateforme.

Dans les deux cas, ces nouveautés potentielles tendent donc à apporter plus de discrétion sur Twitter, où les échanges sont très généralement visibles par tous. De quoi motiver de futurs nouveaux adeptes ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top