USA : la police d'un comté va live-tweeter l'arrestation de prostituées

01 juin 2018 à 15h36
0
La police du comté de Prince George, dans le Maryland, a décidé d'étendre sa lutte contre la prostitution sur les réseaux sociaux. Les autorités ont annoncé que les prochaines arrestations feraient l'objet d'un live-tweet, photos et informations sur les suspects à l'appui.

00C8000005220714-photo-logo-twitter-bird.jpg
« Nous pensons qu'il s'agit d'une démarche sans précédent » explique le département de la police de Prince George sur son site Web. La démarche des autorités de ce comté du Maryland est à la fois simple et surprenante : lors de sa prochaine opération visant à endiguer la prostitution sur son territoire, la police va publier, en direct, des messages sur son compte Twitter.

« Nous allons vous montrer comment le PGPD lutte contre le plus vieux métier du monde. Des photos et des informations concernant les suspects seront tweetées » ajoute l'annonce. « Nous désirons utiliser ce procédé pour indiquer aux participants potentiels à ce type de comportements criminels qu'ils ne sont pas les bienvenus dans le comté de Prince George. »



La publication sur Twitter d'objets saisis lors de descentes de police, notamment de la drogue ou des armes, n'est pas nouvelle : durant l'été 2013, la Transportation Security Administration postait notamment des photos d'armes saisies dans les aéroports sur Instagram. De même, aux Etats-Unis, il n'est pas rare de voir les photos de suspects affichées en pleine page de journaux locaux.

Mais la démarche de la PGPD suscite une polémique plus complexe : il ne s'agit pas d'objets saisis mais de personnes arrêtées. Nos confrères de The Verge estiment que « plus qu'un simple compte-rendu policier en ligne, il s'agit là d'une invitation au spectacle, surtout compte tenu du fait qu'il s'agit d'arrestations de travailleurs du sexe qui seront exposées en photos. »

Un sentiment partagé par les internautes, qui dénoncent sur Twitter une « terrible idée », une « campagne honteuse ». La police du comté de Prince George pourrait donc voir son initiative se transformer en mauvais buzz, quelques jours seulement après l'opération ratée de la police de New York sur le réseau social : cette dernière avait proposé aux internautes de se prendre en photo avec les représentants des forces de l'ordre, et de poster les clichés sur Twitter avec le hashtag #myNYPD. Une initiative qui a rapidement dérapé, avec la publication de photos d'arrestations musclées.

La PGPD n'a pas donné de date précise concernant son opération, pour d'évidentes raisons. Mais elle devrait avoir lieu la semaine prochaine : le hashtag #PGPDVice sera probablement l'occasion de découvrir de quelle manière les internautes vont réagir le jour J.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Snapchat se dote d'une messagerie et permet d'effectuer des appels vidéo
Microsoft va compléter Azure avec le rachat de GreenButton
John Carmack accusé d'avoir volé des technologies d'ID Software pour l'Oculus Rift
Avec Bing, Windows 8.1 prendra en charge le langage naturel
Vine s'inspire de YouTube et lance une plateforme vidéo
Canonical stoppe le développement du projet Ubuntu pour Android
LinkedIn reste solide mais cherche toujours plus de croissance
Orange attaque l'accord de mutualisation passé entre Bouygues et SFR
Monopole de la recherche mobile : Google ciblé par une action collective aux USA
Do Not Track et vie privée : Yahoo! jette l'éponge
Haut de page