Des scientifiques développent un détecteur de mensonges pour Twitter

20 février 2014 à 11h44
0
Des chercheurs européens sont actuellement en train de mettre au point un détecteur de mensonges à destination des réseaux sociaux. Un système qui permettrait notamment de déterminer la véracité d'un tweet.

00FA000007143128-photo-twitter.jpg
Qui ne s'est jamais retrouvé face à une fausse information sur les réseaux sociaux ? Des tweets renvoyant vers un site satirique ou une rumeur infondée qui se propagent tellement rapidement qu'ils sont parfois pris pour vrais et créent de véritables quiproquos. C'est le genre d'informations contre lesquelles cinq universitaires européens, chapeautés par l'université technologique de Sheffield au Royaume-Uni, cherchent à lutter.

Nommé Pheme - en référence à la déesse romaine Fama, symbole de renommée mais également de rumeurs - le système conçu par les chercheurs cherche à remonter rapidement la source des informations qui circulent sur les réseaux sociaux pour en déterminer l'origine et, de fait, le degré de fiabilité. D'autres critères, comme les canaux de diffusion et l'information elle-même seront également déterminants. Au final, les données erronées seront classées selon quatre catégories : la spéculation, la controverse, la fausse information ou la désinformation.

Le système souhaite également cibler les faux comptes, ou ceux spécialement créés pour diffuser de fausses informations - comme des bots sur Twitter. Une fois les vérifications effectués, les autorités, les médias et autres utilisateurs pourront voir le degré de véracité de l'information. « Dans les situations critiques, vous pouvez donner des informations fiables à la place ou alerter les autorités avant que la situation échappe à tout contrôle » explique Kalina Bontcheva, de l'université de Sheffield. Cette dernière estime que le système Pheme pourrait être achevé dans les 18 mois, avec des prototypes accessibles avant pour réaliser des tests.

Soutenu par une subvention de l'Union européenne, le coût de développement de Pheme est estimé aux environs de 3,5 millions d'euros. Il ne s'agit donc pas d'une démarche expérimentale mais d'un projet concret qui devrait donc voir le jour à l'horizon 2016. D'ici là, les rumeurs et autres fausses informations ont encore le temps de circuler sur les réseaux sociaux.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Selon Bloomberg, un MacBook 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top