Google espionne-t-il ses employés ?

22 décembre 2016 à 15h30
0
Le géant Google, désormais filiale d'Alphabet, n'est peut-être pas l'endroit de rêve pour travailler. Si les conditions salariales sont très bonnes et que l'équipement est bien évidemment au summum de ce qui se fait, il semblerait que la firme cultive également un côté sombre : l'espionnage des employés.

Il ne s'agit pas tout à fait d'une rumeur, puisque l'accusation vient... d'un employé lui-même, un chef de produit de Google. Il aurait, selon le site The Information, déposé plainte contre le géant du web pour avoir espionné ses employés et pour incitation à la délation.

Les employés surveillés de près chez Google ?

Au sein de la firme de Mountain View, la culture du secret est de mise... Et pour cause : tout projet peut être copié par une autre entreprise de la Silicon Valley et dans ce secteur, c'est -bien souvent- le premier qui sort une nouveauté qui gagne. Qu'il soit interdit de parler de ses projets en dehors du campus Google n'est donc pas étonnant, ni dénué de logique : ça permet d'éviter les fuites et l'espionnage industriel.

Sauf que selon ce chef de produit qui a, bien évidemment, tenu à rester anonyme, Google interdirait beaucoup plus que ça. Il serait interdit de parler des conditions de travail avec des personnes extérieures au campus et, pire encore, il serait interdit de parler des activités illégales menées par l'entreprise : ni avec ses propres avocats, ni avec ceux de la firme.

Un système de délation mis en place par Google ?

Les accusations, que la justice devrait trancher, qui pèsent contre Google iraient jusqu'à l'accuser d'avoir mis en place un système interne pour la délation entre collègues. Lorsqu'un employé soupçonne un autre employé d'avoir communiqué des informations à des tiers, il peut le dénoncer de manière tout à fait anonyme auprès des managers.

Les dirigeants sauraient alors sur qui mener des enquêtes internes, qui peuvent déboucher sur des licenciements secs. La plainte va-t-elle être reçue ? Une enquête va-t-elle être ouverte ? Ou est-ce que Google va opter pour un accord amiable à coups de millions de dollars ?

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top