Google : le blocage de la pub sur les sites de piratage se précise

17 juillet 2013 à 09h51
0
Google s'apprête à mettre en place une nouvelle initiative visant à « couper les vivres » des sites encourageant le piratage. La firme de Mountain View envisage de bloquer l'affichage des publicités AdSense sur ce type de domaines, et ça ne sera pas la seule entreprise engagée.

00FA000005899688-photo-google-ios-recherche-search-logo.jpg
Selon le Guardian, le géant américain compterait passer prochainement un nouveau cap dans la lutte contre le piratage, en collaboration avec les majors du cinéma, du disque et d'autres industries créatives, mais aussi avec l'aide de régies publicitaires. Après la désindexation des sites enfreignant les droits d'auteurs, ce sont les revenus de ces derniers qui se seront ciblés, via le blocage des affichages publicitaires.

Google planifie donc de bloquer l'affichage des publicités Adsense sur les sites signalés par les ayants-droit. L'initiative n'inclurait d'ailleurs pas uniquement l'entreprise américaine : le média signale que la British Phonographic Industry (BPI), le principal regroupement des professionnels de l'industrie du disque en Grande-Bretagne, travaille en ce sens avec l'Internet Advertising Bureau (IAB) britannique. L'objectif : empêcher les gestionnaires de sites favorisant le piratage de vivre de leurs activités illégales.

La volonté d'appliquer une telle action n'est pas nouvelle : en février dernier circulait déjà une rumeur autour d'une initiative de Google, qui cherchait à rassembler certaines sociétés de paiement, comme PayPal ou Visa, autour d'un projet de blocage des transactions liées au piratage. En mai dernier, Theo Bertram, l'un des responsables de Google en Angleterre, expliquait qu'attaquer ce type de sites sur leur dimension financière serait nettement plus efficace que les autres manœuvres en place, et pourrait même venir des annonceurs eux-mêmes. « Je ne pense pas que le blocage de sites Web soit efficace » avait-il déclaré, évoquant la démarche de désindexation des sites pirates par Google. « Ce n'est pas à Google d'aller sur le Web pour décréter que tel ou tel site est légal ou pas, mais si Coca-Cola vient et nous dit : voici une liste de 500 sites sur lesquels nous ne voulons pas que vous placiez nos annonces, c'est différent. C'est presque du marketing pour eux » déclarait-il alors.

L'initiative, dont la mise en place s'avère imminente, inclurait Google, Microsoft, Yahoo, 24/7 Media, Adtegrity, Condé Nast et SpotXchange. « Nous pensons que c'est une étape positive, et que ces efforts peuvent avoir un impact important sur la réduction du piratage en ligne et la contrefaçon » a déclaré Victoria Espinel, en charge des questions de propriété intellectuelle à la Maison Blanche. Reste, que, pour l'heure, la manière dont une telle démarche sera appliquée s'avère floue : si le bureau assure que le procédé sera réfléchi et respectera la vie privée, difficile de ne pas penser aux ratés de la procédure de désindexation automatique mise en place par Google en 2012.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top