Google Music : Scan and Match chasse les grossièretés aux USA

Par
Le 27 décembre 2012
 0
Récemment mise en place aux Etats-Unis après avoir été expérimenté en Europe, la fonction Scan and Match de Google Music ne fait pas que des heureux parmi les utilisateurs américains. En effet, cette dernière a tendance à « censurer » les chansons contenant des paroles explicites, en proposant des versions édulcorées.

00fa000004908678-photo-logo-google-music-beta.jpg
Parmi les avantages de Google Music, on trouve la possibilité d'envoyer sur le service une bibliothèque de musiques personnelle, pour l'avoir toujours sous la main par le biais du cloud : un avantage considérable pour les mélomanes qui veulent disposer de leur collection où qu'ils soient, mais dont la mise en place peut s'avérer fastidieuse lorsqu'il s'agit d'uploader des centaines de titres. Une situation à laquelle Google a pensé en mettant en marche Scan & Match, une fonctionnalité similaire à iTunes Match, qui permet de scanner un morceau de musique pour en extraire les paroles et ainsi proposer le fichier dans Google Music sans besoin de l'envoyer sur le service.

Une fonctionnalité présente depuis l'arrivée de Google Music en Europe, en novembre dernier. Mais aux Etats-Unis, les utilisateurs ne l'ont découverte que récemment, et certains déchantent quelque peu : car Google se sert visiblement de Scan and Match pour chasser les insultes et autres gros mots des chansons aux textes explicites.

En effet, outre-Atlantique, il n'est pas rare que les chansons aux paroles fleuries bénéficient de deux versions, une censurée, notamment pour les passages en radio, et une autre sans censure, souvent réservée aux acheteurs. Or, certains utilisateurs de Google Music qui disposent de la version non-censurée de chansons se retrouvent, une fois les titres passés à la moulinette de Scan and Match, avec leur version censurée sur le service.

Google n'a, pour l'heure, pas communiqué sur le problème : on ne sait donc pas s'il s'agit d'un bug ou d'un parti-pris du service, mais une chose est sûre, le mécontentement des utilisateurs concerné est palpable aux Etats-Unis. Ce n'est cependant pas une nouveauté, puisque le même problème avait été constaté lors du lancement d'iTunes Match, début 2012 : il avait alors été corrigé par Apple.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Google

scroll top