Google, Facebook et Dell se liguent contre les trolls des brevets

11 décembre 2012 à 15h17
0
Plusieurs grandes entreprises dont Google, Dell, Facebook, Red Hat et Zynga ont déposé une requête dite d'Amicus curiae devant la Cour d'appel américaine, suggérant que les tribunaux du pays doivent arrêter de porter attention aux plaintes concernant des brevets délibérément vagues ou abstraits. L'objectif de la manœuvre est de limiter le champ d'action des « trolls » des brevets.

00FA000004798544-photo-trollface.jpg
Google, Dell, Facebook, Homeaway, Intuit, Rackspace, Red Hat et Zynga ont visiblement décidé de se liguer contre les « trolls » de brevets, qui effectuent des dépôts liés à des concepts ou des technologies en en définir clairement le champ d'action, laissant la porte ouverte à des attaques en justice souvent floues et/ou injustifiées.

Dans un mémo d'Amicus curiae - terme latin qui désigne les « amis de la Cour » qui souhaitent aider cette dernière dans une démarche volontaire - les entreprises expliquent que « beaucoup de revendications liées à des brevets dans le monde de l'informatique décrivent simplement une idée abstraite, avec un niveau élevé de généralité concernant leur usage sur un ordinateur ou sur Internet. Ces revendications accordent des droits sur des idées abstraites, sans limitation concernant la manière dont elles sont exploitées. Accepter des dépôts de brevets qui accordent des droits exclusifs pour de tels concepts protège des gens qui n'ont pas réellement innovés, et pénalisent ceux qui innovent en les bloquant ou en taxant leurs créations. »

Les guerres de brevets sont aujourd'hui monnaie courante dans l'univers des nouvelles technologies, en témoignent les affaires opposant notamment Samsung à Apple, Apple à Motorola ou encore Google à Oracle. A ces grands dossiers s'ajoutent incluant les « patents trolls », qui attaquent souvent de grandes entreprises avec des accusations de violations de brevets souvent floues, généralement pour tenter de soutirer de l'argent aux sociétés visées.

Ce n'est pas la première fois que la question des trolls des brevets est évoquée. En mai 2011, l'Electronic Frontier Foundation avait sommé Apple de faire le nécessaire pour protéger ses développeurs contre ce genre de litiges. La firme de Cupertino ne fait d'ailleurs pas partie des entreprises à l'origine de cette nouvelle démarche, de même que Microsoft, qui expliquait récemment être satisfait du système américain actuel.

Pour l'heure, impossible de savoir sur quoi cette démarche débouchera, mais l'initiative pourrait potentiellement attirer d'autres entreprises, ce qui pourrait encourager le gouvernement américain à s'interroger sur les procédures de dépôts de brevets outre-Atlantique.

Facebook Google Amicus Brief
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top