Facebook accusé de partager des offres d'emploi visibles uniquement par les hommes

19 septembre 2018 à 19h58
0
facebook

Épinglé par l'ACLU, Facebook est accusé de servir de vecteur pour la diffusion d'offres d'emploi discriminantes envers les femmes. Une plainte a été déposée.

Dans un tweet partagé le 18 septembre, L'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU) annonce qu'elle porte plainte contre Facebook ainsi que 10 employeurs en raison de discrimination à l'embauche.

En effet, des entreprises auraient utilisé les outils du réseau social afin que leurs offres d'emploi soient uniquement visibles par les hommes, au détriment des femmes et des internautes non binaires. Selon l'association américaine, c'est Facebook qui est à l'origine de cette discrimination puisque c'est ses outils qui permettent l'application de tels critères selon le genre.

Pour rappel, de telles pratiques sont interdites aux États-Unis en vertu du Civil Rights Act.



Des critiques déjà récurrentes


Compte tenu du fait que de telles pratiques sont interdites en vertu du Civil Rights Act, une plainte a été déposée devant la Commission pour l'égalité des opportunités d'emploi, une importante agence chargée -entre autres- de faire respecter l'accès à l'emploi sans discrimination. De fait, trois femmes considérant qu'elles ont été victimes de discrimination ont déposé cette plainte, espérant qu'elle puisse s'étendre à de plus nombreuses femmes n'ayant pas eu accès à ces offres. Dans la liste des entreprises ayant utilisé Facebook pour supprimer les femmes de leur ciblage, The Verge rapporte qu'au moins un service de police et un développeur de logiciels sont visés par le document de l'ACLU.

En 2016, le réseau social avait déjà été la cible de critiques similaires, en raison du fait que les annonceurs pouvaient alors choisir de diffuser une pub ou non selon des critères raciaux. De cette façon, force est de constater que des agences immobilières ont fait le choix de discriminer les populations non blanches afin que celles-ci n'aient pas accès aux publicités. Par conséquent, 5 000 critères de ciblage de ce type ont finalement été supprimés.

Si les critères de Facebook sont parfaitement précis lorsqu'il s'agit d'atteindre l'utilisateur qui pourrait être intéressé par une publicité, c'est également le vecteur de discrimination déjà largement existantes hors-ligne. Pour rappel, Facebook a récemment annoncé qu'il cherchait à embaucher un « directeur de la politique des droits de l'homme ». Selon la fiche de métier, il ne serait pas étonnant que la personne en charge du poste traite avec ce genre de question afin d'y apporter une réponse définitive.
10
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte
Faire des déchets nucléaires des batteries diamants ultra autonomes, une promesse qui donne espoir
Dune : le film de Denis Villeneuve sortirait le 23 décembre

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top