Facebook : 200 millions de traductions automatiques par jour

0
Facebook a développé son propre algorithme de traduction sur son réseau communautaire et se passe désormais des services de Microsoft.

Avec 1,6 milliard d'utilisateurs à travers le monde, la société Facebook entend favoriser les échanges. Pour ce faire, les publications de son réseau doivent être comprises par un maximum de gens. Dans cette optique, Facebook avait déployé la technologie mise au point par les ingénieurs de Bing Translate.

Toutefois le firme de Mark Zuckerberg a racheté la société Wit.ai l'année dernière. Celle-ci est spécialisée dans la compréhension du langage naturel pour la prise de contrôle de dispositifs domotiques. Le blog Techcrunch rapporte les propos d'Alan Packer, directeur de l'ingénierie de Facebook, lequel explique que la société avait opté pour Bing « parce que nous ne disposions pas de notre propre technologie mais en reconnaissions son intérêt ».


L'homme ajoute que l'outil de Microsoft était trop axé sur des textes littéraires et n'était pas en mesure de traduire certaines expressions ou termes argotiques. C'est d'ailleurs l'un des points sur lesquels l'équipe de Skype a planché par la suite pour son outil de traduction instantanée.

035C000008247060-photo-facebook-hq-ban.jpg


Les ingénieurs de Facebook ont alors conçu leur propre plateforme de traduction, laquelle prend en charge quelque 1800 combinaisons de langages sources/cibles. Chaque jour deux milliards de textes seraient traduits de manière automatique, lesquels seraient visibles par 800 millions d'utilisateurs chaque mois.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page