Facebook met doucement en route le "siphonnage" de Google

0
À première vue, Instant Articles va juste faciliter la lecture d'articles sur Facebook. Cet outil est aussi une arme pouvant siphonner Google de ses contenus, ses lecteurs et ses revenus.

Facebook fait un grand pas dans les médias, et contre Google. Le réseau social a obtenu de neuf grands titres qu'ils publient une partie de leurs contenus (articles, vidéos et photos) intégralement dans ses pages. Cette offre, « Instant Articles », concerne le New York Times, BuzzFeed, National Geographic, The Atlantic et NBC aux États-Unis, la BBC et le Guardian au Royaume-Uni et Bild et le Spiegel en Allemagne.

Alors que 85 % des membres de Facebook consultent le réseau social depuis un mobile aujourd'hui, l'objectif est de fluidifier la lecture des articles, pas toujours commode sur ce canal. En les publiant lui-même, il évite le saut de son application vers un site tiers, possiblement lent et qui le prive de « temps passé ». Lire des articles sur le réseau social dopera l'engagement des membres. Une donnée regardée par les annonceurs.


03E8000008037888-photo-instant-articles.jpg
La force de Facebook est qu'il va pouvoir servir les articles de façon ciblée - Crédit : Facebook


Facebook décrit Instant Articles comme le prolongement naturel du partage de liens qui a lieu actuellement. Visuellement, rien ne différenciera d'ailleurs ces articles intégrés des liens classiques. Mais lorsqu'on clique dessus, une page dédiée (très soignée, il faut le reconnaître) apparaît et affiche le contenu de l'article. Sans surprise, les vidéos sont jouées automatiquement. Facebook présente cette fonction comme une innovation journalistique. Elle sert en fait à afficher plus de vidéos vues, et rehausser les dépenses des annonceurs.

Une source de revenus pour les médias

Pour attirer les médias dans ses filets, Facebook ne promet pas que de la visibilité et quelques fonctions ludiques comme le zoom sur les photos et la géolocalisation. Le bénéfice doit être de monétiser ces articles et c'est ce que le réseau social propose. Deux cas de figure se présentent. Soit les médias gèrent eux-mêmes la publicité affichée dans leurs articles et récupèrent l'ensemble des revenus. Ou bien ils confient la gestion de leurs campagnes à la régie de Facebook (Audience Network), et acceptent de lui céder 30 % des recettes.

Pour ce qui est de la donnée récupérée sur les comportements de lecture, un actif essentiel aujourd'hui, le réseau social laissera aux médias la possibilité de faire leurs propres suivis via des outils tels que ComScore, ou d'autres. Facebook ne dit pas en revanche s'il stocke ces informations sur ses serveurs, ni s'il les utilisera.


Présentation par Facebook de son offre Instant Articles - Source: Facebook.


Une arme de plus contre Google

Avec Instant Articles, l'enjeu semble dépasser la simple presse. Facebook voudrait changer le paradigme actuel selon lequel Google est la principale porte d'entrée sur le Web. C'est qu'en parallèle, le réseau social teste auprès de quelques membres américains un moteur de recherche de liens, leur évitant d'utiliser Google pour chercher un lien à partager. Une autre initiative visant à garder les internautes dans son écosystème.

Pour certains analystes, ces projets confirment les intentions de Facebook d'attaquer Google sur la recherche en ligne. Après tout, le réseau social a la taille critique désormais (1,4 milliard de membres et 1 milliard de milliard de publications indexées) pour prétendre « afficher le Web » à sa façon, un Web mobile, plutôt que celle du moteur de recherche classique, dont la faiblesse est de ne pas tenir compte des messages sociaux.

Le timing de Facebook pour porter ce coup serait d'autant mieux choisi qu'il a bel et bien confirmé sa faculté à gagner de l'argent sur le mobile, transformant totalement son modèle économique en trois ans. Alors que dans le même temps, la valeur que tire Google de ce canal, moins adapté à ses publicités, décroît. Entre les deux géants du Net, l'ambiance est à la veillée d'armes. L'entame de la guerre de succession est proche.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Contre toute attente, les Mac auraient été deux fois plus touchés par les malwares en 2019
Les jeux Activision-Blizzard retirés du service GeForce Now
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Pour les USA, Huawei peut secrètement accéder aux portes dérobées des opérateurs
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top