Facebook en passe de devenir une régie publicitaire mobile

Thomas Pontiroli
06 février 2014 à 18h58
0
C'est assez discrètement que Facebook teste depuis janvier son propre réseau publicitaire mobile. Objectif : chasser sur les terres de Google, Millennial Media et aussi Twitter et Apple.

00DC000007134762-photo-facebook-pub.jpg
Facebook lançait fin janvier, sous forme de test, une régie publicitaire tournée vers le mobile. Le réseau social, qui réalise désormais plus de la moitié de son activité sur ce support, est parti pour partir véritablement à la conquête de ce vaste terrain vague, dominé par Google. Cette année, les dépenses pub sur mobile devraient doubler, prédit eMarketer, à 20 milliards de dollars.

Pour la première fois, Facebook s'émancipe de son propre réseau pour afficher des publicités dans les applications et sites mobiles qui ne lui appartiennent pas. Sans cela, l'américain a déjà réussi à grimper de 5% de part de marché en 2012 à 17% - Google restant en tête avec la moitié des achats. Désormais, il va concurrencer frontalement le géant de Mountain View et sa régie AdMob, et Twitter et son MoPub.

« C'est maintenant que Facebook va vraiment tirer profit de son immense base de données qu'il s'est aussi constituée avec son SDK installé dans des milliers d'applications », commente Jules Minvielle, fondateur de Surikate et Numbate, deux sociétés dédiées au marketing à la performance et au branding sur mobile. Facebook - c'est aussi le cas de Twitter - amorce un changement de modèle économique, initialement basé sur la monétisation de son audience, passant de la position d'éditeur à celle de réseau publicitaire.

Un potentiel important

Après avoir lancé son format App Install il y a plus d'un an, permettant aux développeurs de faire la promotion de leurs applications dans le flux d'actualité, le réseau social a fait évoluer son format pour qu'il prenne tout l'écran, une stratégie qui a multiplié par dix le taux d'installation des applications des annonceurs selon Grégoire Gimaret, l'un des responsables e-commerce de Facebook. D'après Adways, ce programme permet d'obtenir un taux de rétention d'une appli installée de 45%, contre 25% pour les autres acteurs.

« Ce format a eu des performances telles, lorsqu'on regarde l'audience et le prix, qu'il a directement concurrencé des pure players du secteur comme Millennial Media », souligne Jules Minvielle. « Aujourd'hui n'importe quel développeur d'application passe par Facebook dans sa stratégie d'acquisition mobile. C'est très efficace pour une campagne à la performance, mais attention à la saturation », indique-t-il encore. En effet, Facebook doit garder l'équilibre entre l'affichage de réclames et la rétention de ses utilisateurs.

Pour Thomas Jeanjean, directeur général de Criteo France, Facebook est certainement la façon la plus efficace aujourd'hui de suivre un internaute quel que soit le canal. Si le spécialiste du retargeting, comme d'autres concurrents, réussit depuis peu à suivre les mobinautes dans une application en utilisant l'ID du terminal, la technique ne permet pas de le suivre partout afin d'attribuer la vente efficacement. Facebook en est capable, en raison de la pléthore d'applications dans lesquelles le réseau social est présent.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Les salariés de Microsoft appellent leur direction à cesser d'être
En France, une campagne est lancée contre la
Sony donne le prix de ses écrans 16k : ils coûteront plusieurs millions de dollars
Airbnb : la mairie de Paris envisage d'interdire purement et simplement les locations
Huawei Mate 30 Pro : un smartphone d’exception… auquel la France n’aura droit que
La quantité d'énergie produite par les énergies renouvelables a quadruplé en une décennie
Le stade de Miami pourrait être rebaptisé BangBros Center... du nom du site pornographique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top