Facebook détecte automatiquement les conversations suspectes dans ses pages

13 juillet 2012 à 10h56
0
00FA000004928946-photo-l-ogo-facebook.jpg
Le réseau social Facebook part à la chasse aux messages suspects sur ses pages : c'est ce qu'a révélé le chef de la sécurité du service à Reuters, hier. Joe Sullivan explique néanmoins que cette détection ne se focalise que sur certains types d'échanges, pour prévenir notamment les attitudes pédophiles.

On savait que Facebook faisait le gendarme concernant les personnes avec des intentions suicidaires, mais on sait aujourd'hui qu'il ne s'arrête pas là, et qu'il traque également les pédophiles sur son réseau. Un fait révélé dans une affaire ayant mené à l'arrestation d'un suspect qui agissait sur la plateforme.

« Un homme d'une trentaine d'années parlait de sexe avec une fillette de 13 ans résidant en Floride, et envisageait de la rencontrer avec l'école le lendemain. Le système de scan de messages et de chats de Facebook, très puissant mais peu mis en avant, a automatiquement signalé l'échange aux employés, qui l'ont lu et ont alerté la police. Cette dernière a arrêté l'homme le lendemain » explique Reuters. Un système dont les autorités de l'Etat font l'éloge : « La manière et la vitesse avec laquelle Facebook nous a contacté nous a donné la possibilité d'agir très rapidement » assure Jeffrey Duncan, superviseur de la police de Floride.

Joe Sullivan, responsable de la sécurité sur Facebook, met néanmoins en avant que l'objectif du réseau social n'est pas de surveiller tout ce qui se dit sur ses pages : le système se base sur certaines phrases et mots-clés pour détecter d'éventuels messages suspects. Ces derniers sont ensuite traités manuellement. « Nous n'avons jamais voulu mettre en place un environnement où nos employés espionnent les conversations privées, il est donc important pour nous d'utiliser une technologie ayant un très faible taux de faux positifs » explique-t-il.

Ce n'est pas la première fois que Facebook intervient directement dans une affaire criminelle : en avril dernier, le réseau social avait fourni 62 pages de documents issus du compte d'un suspect dans une affaire de meurtre.

Facebook donne cependant très peu de détail concernant le fonctionnement de ce système, et n'indique pas si le traitement des informations concerne d'autres territoires que les Etats-Unis à l'heure actuelle.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top