L'Allemagne désaprouve la reconnaissance faciale de Facebook

01 juin 2018 à 15h36
0
Le commissaire à la protection des données du land de Hambourg a vivement critiqué le système de reconnaissance faciale de Facebook estimant qu'il ne respecte pas la législation allemande.

00A0000003621504-photo-logo-facebook.jpg
Johannes Caspar, le commissaire à la protection des données du land de Hambourg, s'est exprimé dans un communiqué sur le système de reconnaissance faciale de Facebook. Selon lui, cette fonctionnalité est contraire à la législation allemande dans la mesure où elle collecte des données sans le consentement des utilisateurs.

Concrètement cette fonctionnalité utilise la technologie biométrique pour reconnaitre automatiquement les visages et ainsi suggérer des noms pour identifier les nouvelles photos chargées sur le réseau social. Elle avait d'abord été mise à la disposition des utilisateurs américains en Décembre 2010 puis étendue à de nombreux autres pays dont l'Allemagne en Juin 2011.

De son coté Facebook estime que son système est conforme aux législations européennes en la matière et insiste sur le fait que les utilisateurs ont la possibilité de la désactiver. Mais pour Johannes Caspar, le problème réside dans le fait que Facebook ne demande pas d'autorisation préalable au stockage des données nécessaires à son fonctionnement, ce qui va à l'encontre de l'un des concepts fondamentaux de la loi sur la protection des données allemande. Il a d'ailleurs indiqué avoir « plusieurs fois demandé à Facebook de fermer la fonction de reconnaissance faciale et d'effacer les données précédemment stockées ». Toutefois il a ajouté qu'il attendrait la réponse de Facebook pendant deux semaines avant de poursuivre une éventuelle action en justice.

Mise à jour : Facebook vient de réagir officiellement :

« Nous prendrons en considération les points soulignés par les Autorités de protection de données de Hambourg concernant la fonctionnalité de suggestion d'identification mais rejetons fermement toute affirmation selon laquelle nous ne respecterions pas nos obligations d'après les lois européennes sur la protection des données. Nous avons également constaté que les membres de la plateforme apprécient l'aspect pratique de notre fonctionnalité dans la mesure où elle leur permet de gérer en toute sécurité et simplicité leur identité en ligne. »
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Insolite : il fabriquait un réacteur nucléaire... dans sa cuisine !
Amazon annonce la disponibilité globale de son Virtual Private Cloud
Skype : meilleure prise en charge d'Android et prochainement sur Windows Phone
Géolocalisation sur iPhone: une nouvelle amende pour Apple
Des joueurs sud-coréens piratés par des hackers nord-coréens
Web.com s'agrandit et rachète Network Solutions
Doxie : un scanner USB ultra-portable
Insolite : la reconnaissance faciale au service de la zoologie
Zynga implique Google dans une plainte contre un concurrent
Skype, plus tôt que prévu sur XBox 360 ?
Haut de page