Facebook et la vie privée : nouvelle polémique autour des applications

18 octobre 2010 à 13h06
0
00C8000003199512-photo-vache-triste-farmville.jpg
Le débat concernant la politique de Facebook en matière de vie privée semblait perdre de l'ampleur ces dernières semaines, après les mesures en série prises par le réseau social pour faciliter la prise de contrôle du compte par son utilisateur, et ainsi lui permettre de mieux gérer ses paramètres de confidentialité. Malheureusement, la polémique vient d'être relancée par le Wall Street Journal, qui évoque aujourd'hui une faille dans le réseau social qui permet à une dizaine d'applications très utilisées d'envoyer des informations personnelles à des sociétés tierces, évoluant principalement dans le secteur publicitaire.

En cause, un problème déjà évoqué il y a plusieurs mois et qui avait alors cours sur plusieurs réseaux sociaux : la transmission de l'ID de l'utilisateur via le « referrer » d'un lien hypertexte créé par certaines applications. Cet ID, qui se révèle être une suite de chiffres unique, se retrouve ainsi dans le lien exploité par certaines applications les plus utilisées du réseau, comme Farmille ou Texas HoldEm Poker de l'éditeur Zynga. « Une ID Facebook peut être partagée par inadvertance par le navigateur Internet ou par une application » a expliqué un porte-parole du réseau social. « La connaissance de l'ID d'un utilisateur ne permet pas d'accéder à ses informations privées » a-t-il néanmoins ajouté. Mais les informations laissées souvent publiques, comme l'année de naissance, le lieu de résidence ou le genre de la personne, restent accessibles par une simple recherche.

Le Wall Street Journal explique par ailleurs qu'il est possible que les développeurs des applications concernées par le problème n'avaient peut-être pas conscience de la situation : reste que la plupart d'entres elles ont tout de même transmis les fameuses ID à de nombreuses sociétés tierces : le journal, qui a mené une enquête approfondie, évoque à ce titre la société de collecte de données Rapleaf Inc. qui aurait massivement lié les ID Facebook récoltées à ses bases de données d'utilisateurs Internet, pour les revendre ensuite. La société se défend aujourd'hui d'avoir agit sciemment.

Face à cette nouvelle affaire, Facebook a annoncé travailler activement sur le problème et l'avoir déjà réglé partiellement, en collaboration avec les éditeurs d'applications en cause. « Nous avons pris des mesures immédiates pour désactiver toutes les applications qui violent nos conditions » a déclaré un porte-parole du réseau social.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top