Pornhub dit « non » aux Deepfakes, les vidéos pornos modifiées par IA

07 février 2018 à 16h11
0
Mettre l'Intelligence Artificielle entre les mains de tout le monde et n'importe qui peut poser problème et c'est ce qui est en train d'arriver depuis fin 2017 avec Deepfakes. Il s'agit d'un programme disponible en libre accès sur Reddit, qui permet de modifier des vidéos de manière très simple. Sans surprise, des films pornographiques ont été modifiés.

Le programme permet d'ajouter le visage de n'importe qui sur une vidéo et ça pose des problèmes de droits d'auteur, mais également de consentement. Pornhub a décidé de réagir.

Les Deepfakes bannis de Pornhub

Face à la multiplication des vidéos pornographiques créées par des utilisateurs grâce au programme Deepfakes, plusieurs plateformes ont pris des mesures drastiques et ont annoncé les interdire. Les premières à avoir franchi le pas ont été l'application Discord et la plateforme spécialisée dans les gif Gfycat. Pornhub leur a emboîté le pas le 5 février 2018, comme le rapporte Motherboard.

Le géant des vidéos pornographiques a déclaré qu'il considérait les Deepfakes comme des vidéos de Revenge Porn, les vidéos mises en ligne sans le consentement d'une des personnes présentes. Ça paraît censé : Deepfakes permettant d'intégrer le visage voire le corps de n'importe quelle personne sur une vidéo porno, les actrices étant les premières victimes, cette dernière ne peut pas avoir consenti à l'utilisation de son image de la sorte, ni au fait de se retrouver dans une vidéo pornographique.

01F4000008584298-photo-logo-pornhub.jpg


Des actions avant l'attaque des ayants-droit

Si Pornhub, Discord et Gfycat, entre autres, ont décidé de bannir les vidéos créées avec le programme Deepfakes pour des raisons de consentement, ces sites évitent également de subir le courroux des ayants-droit et des stars.

Il paraîtrait logique, si la tendance Deepfakes prend encore plus d'ampleur, que les stars dont on utilise le visage commencent à attaquer en justice les créateurs de ces vidéos et les plateformes qui les hébergent. Il en va de même pour les sociétés de production des vidéos pornographiques utilisées et modifiées.

La mise à jour des conditions d'utilisation de Pornhub l'autorise donc à supprimer les vidéos en question sans prévenir ceux qui les mettent en ligne, à bannir leur compte et donc à répondre très rapidement à toute demande des personnes ou sociétés détenant les droits d'image.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Android P : une fonction pour enregistrer les appels ?
VLC passe à la version 3.0 : le logiciel est disponible en téléchargement
Reefill : une appli pour de l’eau du robinet… sur abonnement ?
Facebook teste un bouton « downvote » : première étape vers le « dislike » ?
Samsung Galaxy S9 : un double mode super slow-motion ?
Inquiète pour la concurrence, Bruxelles examine le rachat de Shazam par Apple
Arnaque : une nouvelle technique qui freeze Google Chrome
Un cache-caméra sur les nouveaux portables HP EliteBook
Orange diffuse toujours TF1 qui en a marre et saisit la justice
Un écran en diamant pour votre prochain smartphone ?
Haut de page