Google préfère les montgolfières aux drones

0
Après des années d'essais, Alphabet, la maison mère de Google, a décidé d'abandonner l'idée de distribuer internet par drones. Le projet est toujours intact, mais sous une autre forme : les drones seront remplacés par des montgolfières.

Un soudain revirement

Le géant technologique motive sa décision par une meilleure faisabilité technique et un moindre coût, s'il opte pour la distribution du réseau dans les régions reculées et rurales via des montgolfières.

La division d'Alphabet, qui s'occupait du projet de distribution d'Internet par drones alimentés par panneaux solaires, avait pour objectif de fournir du réseau à des millions de personnes qui n'en ont toujours pas, ainsi que déployer cette solution technologique lors d'opérations de secours et d'assistance aux victimes de catastrophes. Alphabet n'avait pas de savoir-faire maison dans ce domaine, mais a acquis en 2014 la société Titan Aerospace, qui a donné naissance à ce projet au sein du géant de Mountain View. Les salariés qui y travaillaient apporteront désormais leur concours au projet des montgolfières, baptisé Loon.

0258000008127078-photo-google-projet-loon.jpg


Des montgolfières mailleront le territoire

Les montgolfières Loon devraient voler à des altitudes d'environ 20 km au-dessus de la terre. Comme les vents dans la stratosphère soufflent dans des directions différentes et à des vitesses différentes, le logiciel intégré à ces montgolfières devra être capable de déterminer comment les positionner, afin qu'ils se déplacent dans le bon sens. Les panneaux solaires qui fournissent les montgolfières en électricité nécessitent tout juste quatre heures pour recharger les batteries, grâce auxquelles le dispositif peut fonctionner pendant 24 heures. Chaque montgolfière est capable de desservir un territoire de 40 km autour d'elle. Le signal est transmis aux stations terrestres, qui peuvent ensuite le revendre aux opérateurs de téléphonie.

Voir aussi :
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page