123people lance des outils de gestion de l'e-reputation

21 janvier 2013 à 16h04
0
Le « moteur de personnes » 123people, réputer pour centraliser les informations publiées publiquement par les internautes sur des pages de résultats qui leur sont dédiées, se tourne désormais vers la gestion de l'e-réputation. La plateforme vient de lancer deux services en ce sens, utilisables moyennant finance.

00FA000003020158-photo-capture-123people.jpg
Si vous êtes du genre à « semer » des informations publiques sur Internet, comme votre adresse email ou des photos de profils associées à votre vrai nom, alors il est fort possible que vous soyez référencé sur 123people : racheté par PagesJaunes en 2010, cet « annuaire de personnes » référence en effet les informations recueillies sur les internautes, et apparaît souvent en bonne place dans les résultats des moteurs de recherche. Une démarche qui se fait sans que l'internaute ait son mot à dire à la base, même s'il peut demander le retrait d'informations via une page présente sur le site.

Il est donc plutôt ironique de voir arriver 123people sur le secteur de la gestion de l'e-réputation, par le biais de 2 outils qui proposent aux internautes de garder la main sur son image diffusée sur Internet. D'un côté, on trouve Webcleaner, un service qui propose de gérer la suppression de photos et autres informations personnelles liées à un utilisateur. De l'autre, on trouve Social Network Monitor, qui se propose de « sonder » le compte Facebook de l'inscrit pour jauger son « niveau de protection ».

Dans les deux cas, les services sont payants : à l'acte pour Webcleaner, qui facture 19,90 euros pour chaque demande de suppression de contenu, qu'il s'agisse d'une photo, d'un numéro de téléphone ou d'un texte. « Webcleaner est de loin la solution la moins chère du marché » clame le service, qui réalise manuellement les démarches auprès des éditeurs de contenu pour faire supprimer les informations indésirables sous 3 mois, satisfait ou remboursé. Une procédure pas toujours simple pour l'internaute moyen.

De son côté, Social Network Monitor fonctionne sur la base d'un abonnement mensuel de 4,99 euros : pour ce prix, l'internaute peut suivre au quotidien le degré de protection de plusieurs comptes Facebook et s'informer sur les éventuelles publications problématiques - publications d'amis sur la Timeline, photos postées en public, etc. - et les corriger si besoin est.

01F4000005666986-photo-social-network-monitor.jpg

Actuellement proposé en bêta, le service demande un affinage important de la part de l'utilisateur, puisqu'il considère par défaut de nombreux contenus comme étant sensibles, alors qu'ils ne posent pas forcément de problème : une publication avec un mot jugé « fleuri » est, par exemple, automatiquement jugé comme étant problématique, même si la publication est limitée à un groupe d'amis. Il en va de même pour les statuts postés depuis une application mobile : bref, la démarche est peu claire à la base, ce qui est plutôt regrettable pour un service payant. A noter que Social Network Monitor peut être testé gratuitement pendant un mois.

01F4000005666984-photo-social-network-monitor-1.jpg

Des services qui se veulent éducatifs et qui cherchent à aider l'internaute à contrôler sa réputation en ligne, tout en ne refaisant pas les mêmes erreurs. Néanmoins, pour 123people, l'intérêt est tout de même que les particuliers adhèrent sur le long terme à ces outils, qui se veulent plus accessibles financièrement que les modèles disponibles pour les professionnels. A condition que ces derniers soient fiables à la base, ce qui est pour l'instant à voir en ce qui concerne SNM.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Un démantèlement des GAFA ?
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top